Nouvelles

Pourquoi faut-il relire les livres?

Publié le 14 aot 2017

Il y a tellement de livres qui sortent chaque année que plusieurs ne voient aucun intérêt à relire une histoire qu’ils ont déjà découverte et qu’ils connaissent donc. Et pourtant, il y a de nombreux avantages à relire un livre… et qu’on l’ait aimé ou pas!

Se rassurer

Il y a quelque chose de très rassurant à relire la même histoire, une des raisons pour lesquelles les enfants redemandent sans arrêt les mêmes albums. Mais relire, c’est aussi réveiller des souvenirs enfouis. Notre mémoire est tellement stimulée au quotidien qu’un livre lu trois ans auparavant ne peut pas (à moins que vous ayez une mémoire d’éléphant) être complètement gravé dans votre esprit. Vous vous rappelez peut-être des grandes lignes (et de la finale), mais les petits détours dans les parcours des personnages principaux ont probablement disparu dans les profondeurs de votre esprit. Quel bonheur de les retrouver au fil des pages, encore plus quand la plume de l’auteur(e) est d’une grande qualité. 

Se connecter émotionnellement au livre

Cristel Antonia Russell, chercheuse américaine, a prouvé qu’une deuxième lecture permet au lecteur de s’engager émotionnellement dans le récit. Durant la première lecture, on s’intéresse à la suite d’évènements, on fait des liens, on est dans la compréhension. Cette étape terminée, la deuxième lecture permet de mieux ressentir les émotions du livre, de s’y plonger complètement. 

Faire des découvertes

On ne lit pas tout la première fois. Un livre est comme un oignon et les relectures permettent d’en découvrir chacune des couches. Et même si on lit chacun des mots attentivement, on peut manquer des détails, ne pas voir tous les liens pensés par l’auteur, ne pas comprendre toutes les subtilités. Encore ici, le fait de ne pas être dans la compréhension de base de la première lecture permet au lecteur de faire attention à une foule de petits détails… et d’en voir la beauté. 

Rencontrer autrement l’oeuvre lue

En trois, en cinq, en dix ans, le livre n’a peut-être pas changé, mais le lecteur oui. Quand il recommence sa lecture, il l’aborde avec une foule de nouvelles expériences de vie, un bagage qui aura forcément un impact sur sa façon de percevoir le livre, d’y réagir. On peut avoir adoré un livre et ne pas y voir d’intérêt quelques années plus tard, tout comme on peut avoir profondément détesté un roman et… en tomber profondément amoureux lors de la relecture. Parce qu’un livre est une rencontre et que parfois, c’est simplement une question de timing!