À propos > Notre conseil d'administration

Notre conseil d’administration est composé des personnes suivantes :

Alan Convery, président

Alan Convery est chargé de la supervision de l’orientation stratégique des dons à la communauté du Groupe Financier Banque TD, section Création des occasions pour les jeunes, qui comprend des programmes visant la promotion de la lecture et de la littératie chez les enfants; le soutien des jeunes de diverses collectivités mal desservies pour qu’ils développent tout leur potentiel; et la création d’occasions pour les jeunes pour qu’ils aient accès et contribuent aux arts et à la culture au Canada. Il voit également aux dons à la communauté de la TD qui traduisent l’engagement de la banque envers la diversité, les hôpitaux, les soins médicaux au Canada, les services sociaux et les commandites en arts et culture. Alan supervise l’engagement de la TD envers le Children’s Miracle Network qui, à lui seul, recueille plus de 5 millions de $ pour les hôpitaux pour enfants au Canada. Alan s’est joint à l’équipe de la TD en 1989 et a occupé depuis divers postes de gestion en Ontario dans le réseau des banques de détail. Diplômé de l’Université Brock, il est titulaire d’un baccalauréat spécialisé en administration des affaires et est également planificateur financier agréé. Membre du conseil philanthropique de l’Orchestre national des jeunes du Canada, Alan a de plus reçu le Prix de Bénévole international de l’année en entreprise du Children’s Miracle Network en 2007. De plus, pour son engagement envers la lecture et la littératie des enfants, il est devenu Membre honoraire à vie de l’Association of Canadian Publishers en 2012.

Jeff Burnham, trésorier

Jeff Burnham, membre du clan de la Tortue de la nation Onneiout, est originaire de la Six Nations of the Grand River Territory. Président de GoodMinds.com, leader mondial de la vente de livres des Premières Nations, des Inuits et des Métis, M. Burnham est également éditeur pour la maison d’édition sans but lucratif, Indigeous Education Press. Il a auparavant travaillé dans le domaine bancaire, au gouvernement fédéral ainsi qu’au privé. Il a siégé à des conseils d’administration d’organismes voués à la littératie, aux bibliothèques et au développement économique et se consacre maintenant à la promotion de la lecture et à la nécessité de la présence de bibliothèques publiques dans les communautés autochtones. Il vit avec sa femme Linda à Brantford, en Ontario. Ils ont deux filles, deux gendres et deux petites-filles.

Allan Clarke

Allan Clarke est fonctionnaire fédéral sénior aux Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Il a aussi travaillé à Patrimoine Canada et a été directeur général de la Politique et programmes de l’édition. En plus de diriger les politiques et programmes de soutien pour l’industrie du livre et des magazines, il siégeait sur les conseils d’administration de l’Association pour l’exportation du livre canadien (maintenant Livres canada Books) et de BookNet Canada. Allan Clarke a aussi siégé sur le conseil d’administration de la John Howard Society of Ottawa et en est un ancien membre d’office du Conseil national de développement économique des Autochtones.

John Degen

John est directeur général de la Writers’ Union of Canada (TWUC) et président de l’International Authors Forum (IAF) au Royaume-Uni. Au total, ces deux organismes représentent plus de 650 000 écrivains partout dans le monde. Poète et romancier, John a publié trois livres. Pendant plusieurs années, il a travaillé à l’administration des arts et à son subventionnement et a défendu des politiques liées à des enjeux en culture. Il a été responsable de la littérature au Conseil des Arts de l’Ontario où il gérait un budget de 4 millions de dollars destiné à l’octroi de subventions aux écrivains, éditeurs et artistes littéraires. Très engagé, il a contribué à faire rayonner l’apport du Conseil des Arts dans le nord de l’Ontario et dans les communautés autochtones. Ses essais et articles ont été largement diffusés au Canada, notamment dans The Globe and Mail, THIS Magazine, The Hill Times, Canadian Notes and Queries et Literary Review of Canada. Il a siégé à de nombreux conseils d’administration et comités-conseil du monde des arts et de la littérature y compris à titre de président du Book & Periodical Council, du THIS Magazine et de la Canadian Creators’ Coalition. Il détient une maîtrise en littérature obtenue à l’Université de Toronto. Il a figuré parmi les finalistes au prix Amazon.ca First Novel Award en 2006 pour son premier roman, The Uninvited Guest.

Simon de Jocas

Détenteur d’un baccalauréat en enseignement de McGill, Simon de Jocas a enseigné entre 1994 et 1996 en Basse-Côte-Nord, au Nunavik, puis à Montréal. Il a aussi agi à titre de conseiller pédagogique en apprentissage coopératif au sein de la Commission des écoles protestantes du Grand Montréal pendant deux ans, afin d’y servir la communauté scolaire francophone et d’immersion. De 1997 à 2009, monsieur de Jocas a travaillé dans de grandes maisons dʼédition, telles que Beauchemin, Duval et Nelson. Actif dans le milieu depuis plus de 20 ans, il fait partie de plusieurs associations, telles que l’Association canadienne d’éducation en langue française (ACELF) et l’Association nationale des éditeurs de livre (ANEL). Récemment, monsieur de Jocas a occupé la fonction de vice-président Éducation chez De Marque, où il assurait la gestion des relations avec les partenaires scolaires francophones, au Canada et en Europe. Cumulant plus de 25 ans d’expérience en éducation et en édition, Simon de Jocas poursuit aujourd’hui son engagement dans ces sphères en menant de front, d’un côté, la gestion des Éditions Les 400 coups, dont il est devenu propriétaire en février 2013 et, de l’autre, le rôle de consultant en éducation francophone. Son travail a toujours été guidé par le désir de servir la jeunesse, l’éducation et la langue française. Il est père de trois enfants – Alexandre, Nuka et Kateri-Laurence.

Maureen Dockendorf

Mme Dockendorf est actuellement en détachement auprès du ministère de l’Éducation à titre de surintendante de la lecture. Elle mène l’initiative de la Colombie-Britannique, Changing Results for Young Readers, dont l’objectif est d’accroître le nombre de petits Britannico-Colombiens (du jardin à la 3e année) qui lisent avec intérêt et facilité. Elle a été enseignante, directrice d’école et surintendante adjointe dans le district scolaire de Coquitlam, ainsi que conférencière, animatrice d’atelier, planificatrice du perfectionnement du personnel et facilitatrice. Mme Dockendorf a travaillé comme conseillère indépendante en perfectionnement professionnel auprès d’enseignants et d’administrateurs partout en Amérique du Nord. Elle a rédigé un vaste éventail de publications sur l’éducation, ou y a contribué, y compris des séries sur la langue, des documents du ministère de l’Éducation de la Colombie-Britannique comme l’ensemble des ressources intégrées sur l’anglais, ainsi que des documents sur le curriculum et l’évaluation , tels The Primary Program; The Intermediate Program; et the Reading, Writing and Social Responsibility BC Performance Standards.Mme Dockendorf demeure fermement engagée à travailler pour l’instruction publique et la réussite pour tous les élèves.

Kirk LaPointe

Avec 35 ans d’expérience en journalisme sur papier, sur les ondes et sur le web, Kirk est l’un des directeurs de presse les plus méritoires du pays. Il a été en tête des opérations de CTV News, de Southam News ainsi que du The Hamilton Spectator. Il fut l’un des piliers lors de la création du National Post à titre de rédacteur en chef. À tour de rôle, il a été le premier chef de nouvelles pour CBC Newsworld, l’éditeur général des nouvelles et chef de pupitre du bureau d’Ottawa pour La Presse canadienne. Il est éditeur et rédacteur en chef aux éditions Self-Counsel Press, animateur de radio pour la station de radio FM Roundhouse de Vancouver et professeur adjoint et cadre en résidence à la Graduate School of Journalism de l’Université de Colombie-Britannique. Il est également directeur général de l’Organisation of News Ombudsman. Au fil de ses activités dans les médias, il s’est retrouvé dans des projets littéraires et a joué un rôle-conseil dans le plan d’affaire du Frontier College. Père de trois enfants, il vit à Vancouver avec sa femme, Mary Lynn Young.

Sharon McKay

Sharon écrit de la fiction pour adulte basée sur des faits historiques. Elle effectue la recherche in situ pour ses romans. Son livre sur les enfants soldats, War Brothers, a été élaboré en Nord-Ouganda, Enemy Territory en Cisjordanie et à Jérusalem, et ainsi de suite. Première écrivaine pour enfants à joindre le Programme d’arts des Forces canadiennes, elle demeure impliquée dans cette organisation centenaire avec laquelle elle a fait deux tournées de l’Afghanistan. Sharon a été gagnante ou finaliste pour la plupart des prix accordés aux genres dans lesquels elle publie ; mentionnons le Prix 2015 du Livre de l’Année de l’Association canadienne des bibliothèques, le Canadian Jewish Book Award, le Atlantic Book Award, le Arthur Ellis Award, l’Union internationale pour les livres de jeunesse, l’Imperial Order Daughters of the Empire Award, le Geoffrey Bilson Award en fiction historique pour les jeunes lecteurs, et elle s’est retrouvé par deux fois finaliste pour le Prix du Gouverneur général. Pendant 18 ans, elle fut du Christian/Jewish Dialogue Committee, alors sous la tutelle du Congrès juif. Ses efforts de conciliation culturelle trouvent un exutoire à l’I.P.E. dans son implication au Social Justice Committee. Bien que résidante de l’Ile du Prince Édouard, elle est présentement auteur en résidence en Ontario. Ses œuvres sont également publiées à l’étranger.

John Merchant

Diplômé de l’Université de Dalhousie et anciennement enseignant au secondaire, John a œuvré à différents postes éditoriaux et en marketing au sein des éditions éducatives depuis plus de 30 ans. Il est en ce moment président des Éditions Curriculum Plus, une maison d’édition établie en Nouvelle-Écosse, spécialisée en matériel éducatif dans le domaine des arts, des sciences et du langage. Il habite Mahone Bay, en Nouvelle-Écosse.

Arlene Perly Rae

Arlene Perly Rae a été la critique de livres pour enfants du Toronto Star pendant huit ans et a présidé le prix du livre M. Christie pendant dix ans. En 1997, elle a publié Everybody’s Favourites, un guide du consommateur sur la littérature pour enfants qui propose une évaluation des meilleurs livres du genre. Elle a aussi été pigiste pour le Globe and Mail, Quill and Quire et Maclean’s. Son intérêt pour le bien-être des enfants l’a amenée à s’impliquer dans la Campagne nationale contre la pauvreté des enfants.
Arlene Perly Rae a siégé au conseil d’administration de McClelland and Stewart, du festival de Stratford et de World Literacy of Canada, de même qu’au comité de direction de Centraide du Grand Toronto. Par ailleurs, elle a été coprésidente de la campagne de sollicitation de fonds du Centre Elm du YMCA, un projet qui a permis d’amasser 15 millions de $ et de créer 300 logements permanents à Toronto pour des femmes et des mères monoparentales et leur famille, dont 50 familles autochtones. À l’heure actuelle, Arlene Perly Rae siège au conseil d’administration de Sistema Toronto, un programme de musique parascolaire pour les jeunes enfants. On l’invite souvent à prononcer des discours sur divers sujets tels que l’alphabétisation, la lutte contre le racisme et l’importance des arts.

Karen Teeple

Karen détient une maîtrise en études canadiennes de l’Université Carleton et cumule plus de trente ans de métier en gestion de l’information. En tant qu’archiviste en chef de la ville de Toronto, elle était gestionnaire et planificatrice des plus vastes archives municipales du Canada. En 2009, elle cosignait Toronto’s Visual Legacy : Official Photography From 1856 to the Present, un livre publié lors du 175e anniversaire de la ville. Membre du Conseil d’administration du Toronto Book Award depuis 2015, elle termine un mandat de trois ans comme membre du jury. Membre du comité de rédaction de l’Association canadienne des archivistes, elle agissait aussi à titre de responsable de la section critique littéraire du journal de cette association. Elle a tout récemment été nommée directrice pour la province de l’Ontario au Conseil national d’évaluation des archives, un organisme indépendant sans but lucratif dont le mandat consiste à offrir leur service d’évaluation lors de dons de documents d’archives aux institutions culturelles canadiennes. Karen a aussi opéré de façon bénévole au sein de plusieurs organisations au fil des ans. Passionnée, à la défense de la vie culturelle et du patrimoine de la Ville de Toronto, c’est une bibliophile qui a à cœur la communauté littéraire de sa ville.

Peggy Thomas

Avide lectrice, Peggy Thomas a toujours appuyé la lecture en 22 ans de carrière comme enseignante et bibliothécaire-enseignante dans le réseau des écoles primaires de la région de Toronto. Durant son mandat comme présidente de l’Association des bibliothèques scolaires de l’Ontario, elle a contribué à la rédaction de Together for Learning, grâce à l’appui financier du ministère de l’Éducation. Elle a aussi été présidente de l’Association des bibliothèques de l’Ontario et occupé plusieurs postes liés au programme La forêt de la lecture®, qui sert notamment à décerner un prix du choix des enfants et qui touche plus de 250 000 lecteurs par année. En 2010, Peggy est retournée aux études à l’Université Western Ontario en vue d’obtenir sa maîtrise en bibliothéconomie et sciences de l’information. Elle est actuellement gestionnaire de service à la Bibliothèque publique de Toronto.