Critiques de livres jeunesse

Critique de livres jeunesse : Parfaite

Publié le 22 janvier 2016

Annie est une élève studieuse qui se passionne pour le cinéma. Elle a de bonnes notes à l’école, elle donne un coup de main à ses parents avec leur ferme et elle trouve même du temps pour s’occuper de Carl, son jeune frère hyperactif. Pourtant, Annie a vécu un traumatisme dans son enfance. En effet, elle a été enlevée et abusée sexuellement alors qu’elle n’avait que 10 ans. À l’époque, elle avait réussi à s’enfuir, mais son agresseur n’avait jamais été traduit en justice. Jusqu’à aujourd’hui. Annie doit confronter son passé lorsqu’on lui demande de venir identifier le suspect, mais elle en est incapable. Alors que son court-métrage réalisé dans le cadre d’un cours est sélectionné en présentation officielle au festival Fantasia, Annie s’engage sur la pente glissante de l’anorexie. Parviendra-t-elle à s’en sortir? Ou sa recherche de la perfection la mènera-t-elle trop loin? Pour son premier roman dans la collection « Tabou », Carl Rocheleau nous offre une œuvre puissante et dérangeante. Non seulement il aborde la question de l’anorexie, toujours d’actualité chez les adolescents, mais il double cette thématique d’un événement encore plus grave, soit la séquestration et les abus sexuels d’une enfant de 10 ans. Évidemment, les deux sont liés, et l’auteur parvient à démontrer de quelle manière le traumatisme de l’enfance, refoulé par Annie et occulté par ses parents, mènera l’adolescente à pousser sa quête de la perfection à l’extrême. En effet, l’alternance des chapitres au passé, où Annie vit son enlèvement et les sévices sexuels, et ceux au présent, où elle étudie le cinéma au cégep et où les souvenirs douloureux de cet événement remontent peu à peu à la surface, est menée de main de maître. Cette manière de faire nous permet de mieux comprendre comment Annie en vient à vouloir exercer un contrôle total (et excessif) sur tous les aspects de sa vie, y compris son alimentation. Parce qu’au départ, Parfaite n’est pas un roman sur l’anorexie, ni même sur les troubles alimentaires. Il s’agit plutôt d’une réflexion sur la question du contrôle qu’un adolescent a ou n’a pas sur sa propre vie. C’est suite à une perte de contrôle de sa propre vie lorsqu’elle était enfant qu’elle en vient à surcompenser dans tous les domaines. Les personnages de Rocheleau sont très bien construits et les dialogues sonnent juste. Personne n’est tout blanc ou tout noir, tout le monde a ses zones d’ombres. Annie attire immédiatement la sympathie, ne serait-ce qu’en raison de ce qu’elle a vécu étant enfant. Pourtant, à mesure qu’elle s’enfonce dans la spirale de l’anorexie, le lecteur assiste, impuissant à son auto-destruction, qu’elle justifie constamment par la maîtrise qu’elle exerce sur son corps. Quant aux amis, à l’entourage et aux parents d’Annie, il serait facile de les blâmer pour ce qui arrive. Katy, la supposée meilleure amie est en fait une manipulatrice qui s’acharne à détruire l’estime de soi d’Annie et c’est elle qui enclenche, chez cette dernière, la réflexion menant à l’anorexie. Pourtant, il est clair que Katy est mal dans sa peau et que ses actions ne sont qu’une carapace servant à masquer un mal-être plus profond. Les parents d’Annie sont convaincus que la meilleure chose à faire est de chercher à oublier les événements survenus dans son enfance. Et ils sont pleins de bonne foi lorsqu’ils croient que c’est le stress dû à la présentation de son film qui fait en sorte qu’elle perd autant de poids. Malgré tout, on ne peut s’empêcher de grincer des dents lorsqu’on réalise à quel point Katy est mesquine. Et que dire de la naïveté des parents qui ne réalisent même pas que leur fille les manipule à sa guise alors qu’elle poursuit sa quête insensée de la perfection corporelle? Voilà une autre force du roman de Rocheleau, cette capacité à nous obliger à réfléchir à nos propres convictions, et aux réactions qu’une telle situation suscite en nous. Voilà un roman qui devrait être mis à l’étude obligatoire dans les cours d’éducation physique, afin que les adolescents et les adolescentes prennent conscience des dangers réels reliés aux troubles alimentaires. Il s’agit d’une œuvre percutante qui permet d’amorcer une discussion nécessaire entre parents et enfants au sujet d’un mal pernicieux qui s’attaque d’abord à l’âme et à l’esprit avant de s’en prendre au corps. Pour plus d’information sur les troubles alimentaires : http://www.anebquebec.com/

Parfaite

Carl Rocheleau
de Mortagne
ISBN 13: 9782896624942

Je ne demande pas grand-chose à la vie. Je veux juste être la meilleure. La meilleure élève, celle qui obtient toujours la note la plus élevée de la classe, peu importe la matière. La meilleure fille pour mes parents, qui ont déjà assez de préoccupations avec la ferme, mon frère hyperactif et le manque dargent. La meilleure amie pour Katy, ma best depuis toujours, même si je sais quelle se sert de moi. Et, même, la meilleure des « victimes ». Celle qui a surmonté la plus terrible épreuve de toute sa vie : un enlèvement Et sans aucune séquelle ! Bref, je veux exceller dans tout. Pourtant, quelque part en moi, il y a cette voix qui ne cesse de me répéter que je pourrais être plus-que-parfaite. Mais comment ? Arrête de bouffer, pauvre conne.
Pierre-Alexandre Bonin
Pierre-Alexandre Bonin

Pierre-Alexandre Bonin


Pierre-Alexandre est libraire jeunesse à la Librairie Monet où il s'amuse à la folie. Il aime les romans de zombies et les dystopies, mais aussi les albums plein de magie et les tout-cartons qui font « squee-squee »! Grâce à ses trois jeunes enfants, il a plein d'excuses pour ramener du travail à la maison. Mais pour être honnête, même quand ses enfants seront grands, il va continuer d'être tout excité à l'annonce du nouveau Michael Escoffier ou de la sortie du prochain Victor Cordi. On peut dire qu'il a gardé son cœur d'enfant, même passé 30 ans!

Ce texte est sous licence Creative Commons Attribution 2.5 non transposé. Ce texte, comme toutes nos critiques de livres jeunesse, peut être réimprimé et republié. Pour plus d’information, consultez les conditions d’utilisation ou contactez-nous.