Critiques de livres jeunesse

Critique de livre jeunesse : Le jardinier de la nuit

Publié le 12 mai 2017

De nombreux artistes prennent des années à trouver leur voix, leur style ou leur palette, mais certains débutants (et ils ne sont pas légion) ont tellement de talent que leur première œuvre s’avère d’une beauté fulgurante. C’est le cas des frères Fan, deux artistes ontariens, qui avec leur premier album Le jardinier de la nuit, offrent une histoire exquise et forte, autant au plan narratif que visuel.

Le récit s’ouvre sur les images d’une petite ville où règnent grisaille et humeur maussade. La ville s’appelle d’ailleurs Grimloch, littéralement « enfermée dans le lugubre »… Lorsqu’un étranger transportant son échelle débarque en ville, personne ne se doute de la métamorphose à venir. Durant la nuit, cet artiste discret transforme l’allure de Grimloch en sculptant dans les arbres. D’abord, un immense hibou, suivi d’un perroquet, d’un éléphant, d’un formidable dragon…
Par chance, William, un orphelin esseulé, tombe sur l’artiste à l’œuvre. L’espace d’une nuit enchantée, le garçon devient l’assistant du jardinier et découvre le merveilleux métier de sculpteur d’arbres. Au petit matin, lorsque William se réveille sous un arbre sculpté, il trouve à ses pieds un cadeau qui transformera sa vie.

Avec ce texte minimaliste, ponctué de nombreuses ellipses, les frères Fan évitent une erreur de bien des auteurs débutants – celle de trop dire et de trop expliquer. Par exemple, jamais il n’est écrit que William est un orphelin, mais la pancarte de l’orphelinat de Grimloch est visible à plusieurs reprises. L’attendrissante complicité qui s’établit entre le vieil artiste et l’enfant n’est pas mise en mots, mais éloquemment illustrée par quelques vignettes nimbées par les rayons de la pleine lune. Fabuleux.

Tout le récit baigne d’ailleurs dans une atmosphère de mystère et de magie. Au fur et à mesure que l’histoire progresse et que le jardinier fait son œuvre, les couleurs évoluent. On passe des teintes de gris et de verdâtre à des couleurs de plus en plus vives et joyeuses. Les sculptures dans les arbres donnent à voir de flamboyants tableaux, encore plus spectaculaires lorsque l’automne et l’hiver marquent leur passage. Rares sont les albums où à chaque page tournée, on retrouve l’effet Wow! Mais c’est le cas dans ce livre, où l’on passe sans cesse de l’éblouissement au ravissement.

Sur leur blogue, Eric et Terry Fan racontent comment ils ont commencé leur carrière d’artistes en créant des designs pour des t-shirts, qu’ils décrivent comme une œuvre d’art en mouvement. Dès le départ, ils ont donc cherché à créer des images simples, frappantes, qui accrochent l’œil et livrent un message. On constate la prodigieuse efficacité de cette approche dans leur premier livre réalisé en tandem.

La version originale de cet album, d’abord paru en anglais, a déjà commencé à récolter des honneurs et distinctions. Parions que ce n’est qu’un début. Par la sublime simplicité du texte et ses illustrations splendides, Le jardinier de la nuit a tout ce qu’il faut pour accéder au statut de classique.

Le jardinier de la nuit

Eric Fan et Terry Fan
Scholastic
ISBN 13: 9781443155694

L'album s'ouvre sur une illustration monochrome qui dépeint l'atmosphère d'une ville semblable à tant d'autres. Ses habitants sont loin de se douter que le geste d'un seul homme est sur le point de changer leur vie. Cet homme est un artiste qui, à la faveur de la nuit et secrètement, crée avec le feuillage des arbres de somptueuses sculptures. L'album se pare de plus en plus de couleurs évoquant la joie. Parmi la foule rassemblée au pied des oeuvres, seul un jeune garçon aura le bonheur de connaître l'auteur de tant de beauté. Il deviendra l'apprenti de ce vieil artiste qui lui transmettra avec bienveillance son précieux savoir. Un album sur l'influence de l'art sur la vie en communauté.
Andrée Poulin
Andrée Poulin Auteure, journaliste et blogueuse, Andrée Poulin a publié une trentaine de livres pour les jeunes. Elle dévore les bouquins qui font réfléchir et rêver, qui font rire et pleurer.

Ce texte est sous licence Creative Commons Attribution 2.5 non transposé. Ce texte, comme toutes nos critiques de livres jeunesse, peut être réimprimé et republié. Pour plus d’information, consultez les conditions d’utilisation ou contactez-nous.