Critiques de livres jeunesse

Critique de livre jeunesse : Simon et la galette d’intelligence

Publié le 7 avril 2017

Simon est un élève de troisième année. En compagnie de ses amis Lovita et Abid, il découvre par hasard une recette bien particulière, après être entré dans le sous-sol d’une maison inconnue. Pour réunir les différents ingrédients, les trois jeunes devront faire preuve d’audace, d’imagination et de ruse. C’est parti pour un voyage dans le temps qui ne sera pas de tout repos!

Annie Bacon est surtout connue pour ses séries « Victor Cordi » et « Le gardien des soirs de bridge ». Cette fois, elle se lance dans la science-fiction, avec une histoire de voyage dans le temps. Même s’il s’agit d’un thème qu’on pourrait croire usé à la corde, l’auteure parvient tout de même à nous surprendre et elle s’amuse à propulser ses personnages au cœur de situations périlleuses ou auprès de personnages ayant marqué l’histoire. La narration au « je » est parfaitement adaptée à l’intrigue, et c’est à travers les yeux de Simon que le lecteur suit le déroulement de l’intrigue. Ce choix de narrateur permet également de justifier les actions de Simon et de nous permettre de comprendre pourquoi il fait certains choix.

Peu importe le public auquel elle s’adresse, la plume d’Annie Bacon est toujours un plaisir de lecture. On savoure chaque rebondissement et on craque devant les sentiments de Simon envers la belle Lovita!

Il n’y a pas que les jeunes lecteurs qui y trouveront leur compte. Les professeurs pourront utiliser le roman en classe pour mettre sur pied différentes activités pédagogiques. Pourquoi ne pas inciter les jeunes à créer eux-mêmes leur recette à partir d’ingrédients historiques?

Bref, Simon et la galette d’intelligence est non seulement un ajout pertinent à la collection « Œil de Lynx », c’est aussi un roman qui se dévore d’une traite, à la manière d’une bonne galette tout droit sortie du four!

Pierre-Alexandre Bonin
Pierre-Alexandre Bonin

Pierre-Alexandre Bonin


Pierre-Alexandre est libraire jeunesse à la Librairie Monet où il s'amuse à la folie. Il aime les romans de zombies et les dystopies, mais aussi les albums plein de magie et les tout-cartons qui font « squee-squee »! Grâce à ses trois jeunes enfants, il a plein d'excuses pour ramener du travail à la maison. Mais pour être honnête, même quand ses enfants seront grands, il va continuer d'être tout excité à l'annonce du nouveau Michael Escoffier ou de la sortie du prochain Victor Cordi. On peut dire qu'il a gardé son cœur d'enfant, même passé 30 ans!

Ce texte est sous licence Creative Commons Attribution 2.5 non transposé. Ce texte, comme toutes nos critiques de livres jeunesse, peut être réimprimé et republié. Pour plus d’information, consultez les conditions d’utilisation ou contactez-nous.