Critiques de livres jeunesse

Critique de livre jeunesse : Rideau rouge et pignons verts

Publié le 8 septembre 2017

Depuis sa parution en 1908, la coquine rouquine de Anne… la maison aux pignons verts a fait rêver des millions de petites filles. Ce roman classique de Lucy Maud Montgomery est aussi une comédie musicale qui attire chaque année des hordes de touristes à Charlottetown.

Dans Rideau rouge et pignons verts, Michel Bourque raconte, sous forme de documentaire, l’histoire vraie de deux petites filles de l’Île-du-Prince-Édouard qui ont réalisé un rêve fou : jouer dans la comédie musicale tirée du célèbre roman.

Pendant plusieurs années, Gracie Finley et Glenda Landry ont joué les rôles des meilleures amies, Anne et Diana, dans la comédie musicale Anne… la maison aux pignons verts. L’auteur présente les deux fillettes, leurs premiers pas dans le monde du théâtre, leur complicité et leur trac partagé. Si les personnages ne sont pas très développés, le récit dévoile cependant des anecdotes historiques intéressantes. Comme la présence de la reine Élizabeth II, venue inaugurer en 1964 le nouveau Centre des arts de la Confédération de Charlottetown, où elle a déclaré que le roman est l’un de ses préférés. Ou encore que lors de sa 50e saison, la comédie musicale a été inscrite dans le livre des records Guinness pour sa longue durée de vie. Joué sans interruption depuis 1965, ce spectacle est d’ailleurs la comédie musicale qui a tenu l’affiche le plus longtemps au Canada.

Avec ses teintes feutrées et ses petits détails évocateurs, les illustrations de Jean-Luc Trudel ont un charme suranné qui complète bien ce documentaire de facture traditionnelle. Les costumes d’époque sont particulièrement réussis. L’artiste joue habilement sur l’effet miroir, en montrant à plusieurs reprises les deux filles dans diverses situations où leur reflet est représenté par les silhouettes des personnages qu’elles jouent. Destiné aux enfants de 4 à 8 ans, l’album a été publié simultanément en français et en anglais par Bouton d’Or Acadie.

Andrée Poulin
Andrée Poulin Auteure, journaliste et blogueuse, Andrée Poulin a publié une trentaine de livres pour les jeunes. Elle dévore les bouquins qui font réfléchir et rêver, qui font rire et pleurer.

Ce texte est sous licence Creative Commons Attribution 2.5 non transposé. Ce texte, comme toutes nos critiques de livres jeunesse, peut être réimprimé et republié. Pour plus d’information, consultez les conditions d’utilisation ou contactez-nous.