Critiques de livres jeunesse

Critique de livre jeunesse : Quatre contre les loups

Publié le 18 avril 2017

Sonia Sarfati et son fils, l’illustrateur Lou Victor Karnas, proposent ici un livre qui mêle habilement texte narratif et bande dessinée pour créer une histoire captivante où les héros n’ont pas besoin de super pouvoirs pour briller.

À Eastwood, depuis qu’un premier couple d’amoureux s’y est embrassé, la maison hantée du parc d’attractions est devenue mythique : l’endroit où officialiser une relation. Mais le futur maire souhaite détruire ce parc laissé à l’abandon au fil des ans et profite de l’arrivée du Wolfgang pour démontrer aux citoyens de la ville la dangerosité de l’endroit. Pour des raisons diverses, Félix, Miguel, Zack et Léonie souhaitent toutefois que l’endroit demeure. Et ils uniront les forces que pour cela se produisent, en devenant Rey, Pep, Babe et Effie une fois la nuit tombée.

Quatre contre les loups surprend d’abord par la qualité de sa présentation graphique. Le mélange des couleurs entre le noir de la narration et le mauve/rouge de la bande dessinée permet des transitions tout en douceur entre texte et planches, et les illustrations de ces dernières sont fortes, efficaces et hors-normes. Puis c’est la richesse du récit qui plait. Si le début est plus compliqué, étant donné qu’il y a de multiples personnages et qu’il faut arriver à les démêler, l’intrigue est rapidement captivante et, complexe, elle permet de multiples ressorts dramatiques qui cultivent le suspense. Certains personnages sont plus stéréotypés et certains développements sont plutôt prévisibles, mais l’ensemble est bien construit et offre plusieurs nuances, notamment en ce qui a trait aux personnages principaux, avec Miguel, bum repenti, Léonie, jeune fille au caractère trempé, Zack, joueur vedette populaire, mais aussi attentionné, et Félix, porté par la force des souvenirs de ses parents.

À côté de la plume fluide de Sonia Sarfati, les illustrations qui poursuivent l’histoire et mettent notamment en scène les épisodes de batailles sont spectaculaires. Le style de Lou Victor Karnas est atypique, avec des formes surhumaines qui rappellent le style des Incroyables et les combats sont aussi hors normes, gigantesques, comme si on quittait le réalisme du récit le temps des planches, face à des personnages plus grands que nature. Chapeau!

Quatre contre les loups

Sonia Sarfati
Illustrations: Lou Victor Karnas
Édition de l’Homme
ISBN 13: 9782761946179

Eastwood, une ville comme les autres? Non. La nuit venue, trois garçons et une fille masqués patrouillent ses rues. Leur mission: chasser le terrifiant gang du Wolfpack et sauver la maison hantée du vieux parc d'attractions, menacée de démo­lition. Sans pouvoirs surhumains, mais soutenus par un mystérieux mentor, les Quatre se préparent à affronter la meute. Le combat sera épique.
Sophie Lit
Sophie Lit Sophie Lit
  Enseignante au secondaire et dévoreuse de livres à temps plein, Sophie Gagnon tient le site Sophielit.ca pour propager le plaisir de lire chez les adolescents et monte différents projets dans le but d’amener les ados à lire et partager leurs coups de cœur.

Ce texte est sous licence Creative Commons Attribution 2.5 non transposé. Ce texte, comme toutes nos critiques de livres jeunesse, peut être réimprimé et republié. Pour plus d’information, consultez les conditions d’utilisation ou contactez-nous.