Critiques de livres jeunesse

Critique de livre jeunesse : Pourquoi, un jour, il faut se résoudre à abandonner son nounours adoré

Publié le 16 mai 2017

Dans leur nouvel album, Zidrou et Sébastien Chedret mettent en garde les enfants qui seraient tentés de garder leur ours en peluche au-delà d’un certain âge. Ainsi, selon eux, il y a de nombreux inconvénients à garder son nounours trop longtemps. Voilà une histoire pleine d’humour à lire avec nos grands enfants qui sont très (mais jamais trop!) attachés à leurs nounours, poupées et autres doudous!

C’est avec tendresse et irrévérence que Zidrou nous présente les péripéties qui attendent le pauvre enfant qui décide de garder son nounours. De la poussée de croissance à l’hibernation dans le garde-robe, les situations absurdes abondent. On sent, tout au long de la lecture, le plaisir que l’auteur a eu à imaginer le pire.

De son côté, Sébastien Chebret s’en donne à cœur joie avec ses illustrations colorées qui font rire et sourire. Les expressions des personnages (et du nounours!) sonnent vraies et on se plaît à revenir encore et encore aux différents dessins, afin de repérer des détails qui nous auraient échappés lors d’une précédente lecture.

C’est un album à lire en famille, mais qui peut aussi être utilisé pour faire comprendre, avec humour, que quand on grandit, il y a certaines choses desquelles il faut faire son deuil. Malgré tout, la conclusion de l’album vient mettre un peu de baume au cœur, en invitant l’enfant à donner son nounours à un enfant plus jeune, qui y trouvera beaucoup de bonheur.

Pierre-Alexandre Bonin
Pierre-Alexandre Bonin

Pierre-Alexandre Bonin


Pierre-Alexandre est libraire jeunesse à la Librairie Monet où il s'amuse à la folie. Il aime les romans de zombies et les dystopies, mais aussi les albums plein de magie et les tout-cartons qui font « squee-squee »! Grâce à ses trois jeunes enfants, il a plein d'excuses pour ramener du travail à la maison. Mais pour être honnête, même quand ses enfants seront grands, il va continuer d'être tout excité à l'annonce du nouveau Michael Escoffier ou de la sortie du prochain Victor Cordi. On peut dire qu'il a gardé son cœur d'enfant, même passé 30 ans!

Ce texte est sous licence Creative Commons Attribution 2.5 non transposé. Ce texte, comme toutes nos critiques de livres jeunesse, peut être réimprimé et republié. Pour plus d’information, consultez les conditions d’utilisation ou contactez-nous.