Critiques de livres jeunesse

Critique de livre jeunesse : Nozophobia

Publié le 30 mars 2018

Après avoir signé une nouvelle sur Nozophobia dans le recueil collectif 13 peurs, Mathieu Fortin a relevé le défi lancé par son éditeur et a imaginé un roman dystopique complet autour de cette cité où la maladie est proscrite… et ceux qui ne sont pas en pleine santé, exilés.

Depuis que son père a été déporté hors des murs, Valek vit avec sa mère et sa petite sœur Béa. Habitué à suivre les règles de la société hyper contrôlée dans laquelle il vit, l’adolescent rêve de devenir Désinfecteur, agents au service du gouvernement Miersk pour faire respecter la loi. S’il ne passe pas la sélection, il se fait toutefois remarquer lorsque des Empestés, ayant fait une brèche dans le mur, attaquent. N’écoutant que son sens du devoir, Valek vole l’habit d’un Désinfecteur et sauve la vie d’un jeune garçon… qui se trouve à être l’héritier du trône. Et si ce moment est un point tournant dans le destin de Valek, ce n’est pas juste parce qu’il gagne le droit de devenir un Désinfecteur. En effet, dans les Empestés, en pleine santé, il a reconnu son père…

Avec cette dystopie qui aborde les thèmes de la peur et de la maladie, Mathieu Fortin s’inscrit dans un genre encore populaire. Avec des phrases courtes, un récit rythmé par de nombreux rebondissements dans un univers sombre, où le pouvoir est perverti. Tout à fait dans la lignée des autres romans dystopiques, Nozophobia permet au lecteur de suivre les découvertes du personnage principal et de le voir se joindre à la résistance, malgré des doutes. Parce que si le Pouvoir ment, hors des murs, c’est aussi la jungle…

Nozophobia

Mathieu Fortin
Bayard Canada
ISBN 13: 9782897701369

Dans la société hermétique de Nozophobia, chaque citoyen est soumis à des examens médicaux quotidiens. La cité espère ainsi éradiquer l'empeste, une terrible maladie dégénérative. Tout le monde vit dans la hantise de ce virus, car toute infection déclarée suppose un exil hors des murs protecteurs de la ville. Personne n'a osé remettre en cause ce système jusqu'à ce qu'un adolescent découvre l'effroyable vérité.
Sophie Lit
Sophie Lit

 


 

Enseignante au secondaire et dévoreuse de livres à temps plein, Sophie Gagnon tient le site Sophielit.ca pour propager le plaisir de lire chez les adolescents et monte différents projets dans le but d’amener les ados à lire et partager leurs coups de cœur.

Ce texte est sous licence Creative Commons Attribution 2.5 non transposé. Ce texte, comme toutes nos critiques de livres jeunesse, peut être réimprimé et republié. Pour plus d’information, consultez les conditions d’utilisation ou contactez-nous.