Critiques de livres jeunesse

Critique de livre jeunesse : Mon très grand herbier du Québec : 72 arbres et plantes

Publié le 18 juillet 2017

À lire la table des matières, on croirait nager en plein recueil de poésie.  Avec des mots aux tonalités mélodieuses, aux consonances exotiques, des mots vibrants et aussi invitants que le chant des sirènes. Lisez pour voir : clintonie boréale, célastre grimpant, cornouiller stolonifère, nymphéa odorant, utriculaire vulgaire, ginseng à cinq folioles et mon expression préférée entre toutes : zizanie naine.

Non, nous ne sommes pas chez les poètes, mais plutôt dans le monde merveilleux des botanistes. Ouvrez, ouvrez-le tout grand cet herbier géant, car il mérite qu’on s’y perde, qu’on s’y balade, qu’on s’y enfonce aussi joyeusement qu’un botaniste zélé en quête de plantes rares.

Comme l’annonce le titre, Mon très grand herbier du Québec : 72 arbres et plantes, ce luxueux documentaire présente de nombreuses espèces de la province, certaines très connues d’autres pas du tout. L’ouvrage est divisé en 10 sections, qui couvrent les plantes primitives, les conifères, les arbres feuillus, les arbustes, les plantes de la forêt, les plantes aquatiques, les plantes des prairies sauvages, les plantes carnivores (oui! oui! on en 3 trois au Québec!), les plantes nordiques et les plantes rares.

Chaque page présente une photo du spécimen, une fiche d’identité illustrée, ainsi qu’une courte description de la plante, de son habitat et de l’usage qu’on en fait. Si le texte est rédigé dans un style classique, sans flafla ou invention verbale, le contenu est toutefois souvent aussi incroyable qu’étonnant. Saviez-vous que la sarracénie pourpre est une plante carnivore, qui se nourrit d’insectes en les attirant avec du liquide au fond de ses feuilles? Que les orignaux raffolent des racines du nénuphar jaune, dont les Amérindiens se servaient pour produire de la farine? Qu’on peut se fabriquer une flûte ou un sifflet avec la tige creuse du sureau? Que l’onoclée sensible est l’une des plus anciennes fougères, qui existe depuis 60 millions d’années et n’a jamais changé depuis? Qu’on trouve de la zizanie naine dans les épiceries, sous le nom de «riz sauvage ».

Tous ces faits fascinants et fabuleux sur cette nature tout près de nous sont souvent méconnus, autant des petits que des grands. Pour titiller le botaniste qui sommeille en chacun de vous, ne manquez pas ce superbe herbier. Pour ceux qui auront envie de cueillir, disséquer ou préserver un brin de nature, le documentaire offre en finale quelques instructions sommaires sur comment créer son propre herbier.

Mon très grand herbier du Québec : 72 arbres et plantes

Jérôme Carrier
Illustrations: Alex Richard et Florence Dellerie
Auzou
ISBN 13: 9782733843109

Un grand et bel ouvrage documentaire pour découvrir 72 plantes et herbes du Québec, à travers des textes simples, de magnifiques photographies et des illustrations très proches de la réalité. À la fin du livre, découvrez comment faire votre propre herbier.
Andrée Poulin
Andrée Poulin Auteure, journaliste et blogueuse, Andrée Poulin a publié une trentaine de livres pour les jeunes. Elle dévore les bouquins qui font réfléchir et rêver, qui font rire et pleurer.

Ce texte est sous licence Creative Commons Attribution 2.5 non transposé. Ce texte, comme toutes nos critiques de livres jeunesse, peut être réimprimé et republié. Pour plus d’information, consultez les conditions d’utilisation ou contactez-nous.