Critiques de livres jeunesse

Critique de livre jeunesse : Marivière

Publié le 13 octobre 2017

Marivière est une petite fille enjouée, à la longue chevelure bleue. Les animaux de la forêt aiment s’y baigner, les enfants viennent pour y jouer et même le pêcheur vient régulièrement y plonger ses filets qu’il ressort toujours pleins de poissons. Mais de jour en jour, Marivière devient de plus en plus fatiguée, et sa belle chevelure noircit, jusqu’au moment où enfants et animaux la délaissent complètement. Heureusement, tout n’est pas perdu, et grâce à un effort collectif, Marivière retrouve son éclat d’antan.

Catherine Lepage signe et illustre une magnifique fable écologiste aux éditions Comme des géants. Au texte poétique s’ajoutent des illustrations aux traits naïfs qui montrent bien les conséquences du laisser-aller sur le bien-être de la jeune Marivière. Sans jamais être moralisatrice, l’auteure et illustratrice insiste sur l’importance de faire attention aux ressources qui nous entourent.

Grâce à l’anthropomorphisme, on s’attache à la rivière, qui prend les traits d’une petite fille, et on ne peut que s’indigner de son sort. C’est un album nécessaire, pour apprendre aux enfants dès leur plus jeune âge à respecter la nature et à en prendre soin. Plutôt que de les culpabiliser, Catherine Lepage les invite à faire des gestes concrets, à leur portée, pour protéger l’environnement.

On ne peut que souligner le travail de l’auteure et de l’éditeur, qui nous proposent ici un livre qui a sa place non seulement dans toutes les écoles, mais aussi et surtout, dans toutes les maisons. Pour que toutes les Marivière autour de nous conservent leur belle chevelure bleue.

Marivière

Catherine Lepage
Comme des géants
ISBN 13: 9782924332375

Près d’un village niché au creux des montagnes vit une petite fille qui s’appelle Marivière. Mais voilà qu’un jour Marivière se sent fatiguée et très seule…

À travers son personnage aux longs cheveux en cascade, l’auteure nous raconte ce qui se passe quand l’équilibre délicat de la nature est rompu. Heureusement, grâce à la bienveillance de ses amis, Marivière retrouvera petit à petit son éclat.
Pierre-Alexandre Bonin
Pierre-Alexandre Bonin

Pierre-Alexandre Bonin


Pierre-Alexandre est libraire jeunesse à la Librairie Monet où il s'amuse à la folie. Il aime les romans de zombies et les dystopies, mais aussi les albums plein de magie et les tout-cartons qui font « squee-squee »! Grâce à ses trois jeunes enfants, il a plein d'excuses pour ramener du travail à la maison. Mais pour être honnête, même quand ses enfants seront grands, il va continuer d'être tout excité à l'annonce du nouveau Michael Escoffier ou de la sortie du prochain Victor Cordi. On peut dire qu'il a gardé son cœur d'enfant, même passé 30 ans!

Ce texte est sous licence Creative Commons Attribution 2.5 non transposé. Ce texte, comme toutes nos critiques de livres jeunesse, peut être réimprimé et republié. Pour plus d’information, consultez les conditions d’utilisation ou contactez-nous.