Critiques de livres jeunesse

Critique de livre jeunesse : L’esprit du camp

Publié le 30 juin 2017

Le Studio Lounak, spécialisé en graphisme, mais qui fait aussi de la bande dessinée, publie en ce début d’été une bd pour adolescents absolument remarquable qui parlera à de nombreux lecteurs et encore plus particulièrement à ceux qui travailleront dans des camps durant la belle saison!

C’est parce qu’elle est forcée de le faire par sa mère qu’Élodie rejoint le camp du Lac à l’Ours où elle sera monitrice pour l’été. Déprimée à l’idée de devoir se mêler aux jeunes avec qui elle n’a aucune affinité, perturbée par le directeur pour le moins spécial de l’endroit et aux prises avec les pires campeurs, l’adolescente a l’impression d’être tombée dans un véritable cauchemar. Mais plus les jours passent et plus son séjour gagne en intérêt. Les rouquines sous sa supervision se révèlent divertissantes, elle se lie d’amitié avec une monitrice et une étrange lumière fait son apparition la nuit. Se pourrait-il que cet été se transforme en aventure?

Bande dessinée au dessin assez classique, mais au scénario surprenant, L’esprit du camp aborde les thèmes de l’adolescence en général, des camps d’été, de la solitude, de l’amitié et de la différence. Accessible, elle pourra rejoindre un large public, dès 14 ans.

Quelle chouette découverte pour l’arrivée de l’été! Tous les ingrédients sont réunis dans cette bd qui mise sur une histoire classique qui prend peu à peu une tangente fantastique. Dès le départ, on croit en Élodie (et on la plaint!), forcée par sa mère aimante, mais décidée, d’aller dans ce camp où elle n’a aucune envie de travailler. Avec elle, Falardeau saisit tout à fait l’essence de l’adolescence et de nombreux lecteurs pourront se reconnaitre dans son regard sur le monde, ses critiques à l’égard des autres moniteurs et du directeur… un personnage absolument délicieux. Celui qui fait chanter du Black Sabbath en français à ses campeurs et est toujours trop intense éveille la curiosité d’Élodie. L’homme est-il vraiment celui qu’il dit être? Pourquoi tant de références à Satan? Pourquoi n’est-il jamais dans les parages quand l’étrange lumière bleue s’allume dans les bois?

À côté de lui, les rouquines dont hérite Élodie sont tout aussi délirantes et n’ont pas à rougir côté intensité. C’est d’ailleurs souvent quand elles sont dans les cases que les meilleures répliques fusent et ce n’est pas peu dire, Falardeau maitrisant très bien le langage ado et la répartie. Le quotidien à leur côté n’est pas de tout repos, mais l’Élodie renfermée et exclue évolue au fil des pages, prenant de l’assurance. Et juste comme elle semble apprivoiser son nouvel environnement, l’histoire nous entraine ailleurs, les dernières cases laissant présager un changement de direction particulièrement intéressant pour la suite.

L’esprit du camp

Michel Falardeau, Cab
Studio Lounak
ISBN 13: 9782924648100

Une adolescente est envoyée de force par sa mère dans un camp de vacances, où elle devra travailler comme animatrice tout l'été. Perdue en pleine forêt, entourée d'inconnus avec lesquels elle ne semble pas avoir d'affinités, Élodie considère déjà que ses vacances sont fichues... mais le camp du Lac à l'Ours lui réserve plusieurs surprises; un jour après l'autre, un groupe de petites rousses à l'imagination débordante, un directeur de camp mystérieux et une collègue attentionnée transformeront son séjour en véritable aventure...
Andrée Poulin
Andrée Poulin Auteure, journaliste et blogueuse, Andrée Poulin a publié une trentaine de livres pour les jeunes. Elle dévore les bouquins qui font réfléchir et rêver, qui font rire et pleurer.

Ce texte est sous licence Creative Commons Attribution 2.5 non transposé. Ce texte, comme toutes nos critiques de livres jeunesse, peut être réimprimé et republié. Pour plus d’information, consultez les conditions d’utilisation ou contactez-nous.