Critiques de livres jeunesse

Critique de livre jeunesse : Les parpadouffes au pays des beaux pruneaux

Publié le 17 avril 2018

Les Parpadouffes sont les trois adorables enfants, l’intellectuel, le casse-cou et le gourmand, de Papadouffe et de Mamadouffe. Ils mènent une vie paisible dans leur terrier et mangent une centaine de crêpes par repas. Une nuit, l’un d’entre eux rêve qu’il trouve des beaux pruneaux avec ses frères. Il n’en fallait pas plus pour qu’ils partent à l’aventure en forêt. Ils y croiseront un carcajou, prendront des crottes de lièvres pour le fruit recherché, mais finiront, après quelques méprises, par le trouver. Du moins, c’est ce qu’ils croient…

Séraphine Menu nous offre avec Les Parpadouffes au pays des beaux pruneaux un premier album pour les 3 ans et plus. Suivant un schéma narratif simple rappelant celui du conte, l’histoire est tendre et parsemée d’une pointe d’humour accessible, même pour les plus petits. La quête n’est pas de tout repos et le carcajou fait drôlement peur, mais la quiétude du berceau familial qui attend les Parpadouffes à leur retour apporte réconfort et apaisement. Un album parfait pour aider nos tout-petits à appréhender leur peur de l’inconnu, en les rassurant sur la permanence d’un foyer aimant qui sera toujours présent à la fin de l’aventure.

Cyril Doisneau, illustrateur et bédéiste, est le père de ces étranges créatures que sont les Parpadouffes. Animaux insolites empruntant à l’ours et au lapin, ils sont mignons et ont l’air gentil. Leur univers, peint à l’aquarelle et rehaussé d’un trait de crayon noir, se déploie dans des teintes froides de bleu et de gris – c’est l’hiver dans la forêt après tout. Des pointes rouges, le nez des Parpadouffes entre autres, viennent réchauffer l’atmosphère. L’ensemble est empreint de douceur, magnifiquement enveloppé par la neige et la déclinaison du soleil qui l’a teintée.

Nous sentons le bédéiste dans ces illustrations, notamment dans les traits expressifs et caricaturaux des personnages. Onomatopées, bulles et traits caractéristiques du mouvement parsèment aussi les dessins. Une belle façon d’initier les jeunes lecteurs au langage et aux codes de la bande dessinée.

Publié aux Éditions de la Pastèque, Les Parpadouffes au pays des beaux pruneaux est le premier tome d’une série qui devrait mettre en vedette les adorables aventures des Parpadouffes.

Les parpadouffes au pays des beaux pruneaux

Séraphine Menu
Illustrations: Cyril Doisneau
La Pastèque
ISBN 13: 9782897770310

Les parpadouffes sont trois adorables créatures en quête d'aventure ! Avec leur parents, ils vivent heureux dans leur terrier, mais parcourent le monde extérieur dès qu'une occasion se présente. Dans ce premier album : suis-les à travers les bois, à la recherche des mystérieux beaux pruneaux qui habitent leurs rêves ! Une nouvelle série pour les enfants de 3 à 6 ans!
Isabelle Jameson
Isabelle Jameson Isabelle Jameson
  Isabelle est bibliothécaire jeunesse pour le réseau des Bibliothèques de Montréal depuis plus de dix ans et maman de quatre jeunes enfants. Sa passion : l'animation et la médiation du livre jeunesse. Des poupons de six mois, à qui elle adore raconter des tout-cartons, aux ados de quatorze ans, avec qui elle aime discuter; en passant par les nouveaux lecteurs, qui avancent dans les livres à pas de tortue, et par les plus grands, avides de nouvelles séries; rien ne la rend plus heureuse que de mettre le bon livre dans les mains (ou devant les yeux) de chaque lecteur.

Ce texte est sous licence Creative Commons Attribution 2.5 non transposé. Ce texte, comme toutes nos critiques de livres jeunesse, peut être réimprimé et republié. Pour plus d’information, consultez les conditions d’utilisation ou contactez-nous.