Critiques de livres jeunesse

Critique de livre jeunesse : Les marées

Publié le 12 décembre 2017

Les marées de Brigitte Vaillancourt, c’est un récit qui parlera tant aux adolescents qu’aux adultes avec une écriture remplie d’images et une histoire qui aborde les thèmes de la famille, de la filiation et des liens du sang.

Capucine rêve de prendre le large. Son secondaire fini, elle ira étudier à Rimouski, près des baleines, loin de sa mère esthéticienne et de ses têtes blondes de sœurs, loin de son père toujours absent. Seulement, ses plans changent quand une lettre arrive de l’Angleterre, un petit bout de papier qui change tout, arrivant même à faire taire sa mère, l’intarissable.

Avant elle, ses parents ont eu une autre fille. Laissée en adoption. Une sœur qu’elle ne connait pas, mais qui est autant attirée par la mer qu’elle. Une sœur qu’elle ira rejoindre le temps d’un été, le long des plages de Jersey, et qui l’aidera peut-être à comprendre qui elle est vraiment…

Ce qui frappe d’abord, c’est la plume de Brigitte Vaillancourt, tout en douceur, tout en images. Des phrases poétiques et percutantes qui dessinent peu à peu la mosaïque du récit, au centre duquel se trouve « une famille rapiécée, un maillage complexe, fait d’étoffes éparses et parfois jolies ».

Puis l’histoire prend son envol, quand la lettre arrive et qu’elle fait taire Solange, cette femme qui remplit normalement tous les blancs, mais ne trouve pas les mots pour raconter à sa fille l’histoire de l’autre, sa sœur, de laquelle elle a accouché en Angleterre sans pouvoir la ramener.

« Solange semblait inquiète, peut-être même qu’elle avait peur, et cela faisait un bruit discordant dans notre appartement. »

Brigitte Vaillancourt parle avec beaucoup de douceur de ces parents qui ne savent pas réagir à l’appel de leur fille adoptée. Comme Capucine, on est dans l’incompréhension par moment, mais jamais dans le jugement. C’est plutôt la relation entre les deux sœurs qui est mise de l’avant, leur façon de se retrouver et de chercher en l’autre des traits communs, les liens familiaux que leurs parents leur ont refusés, mais aussi cette envie qu’elles ont, chacune pensant que l’autre a eu plus de chance. Au fil du voyage que fera Capucine à Jersey, les blancs se rempliront peu à peu et, si chacune restera de son côté de l’Atlantique, on sent que le lien créé est de ceux qui durent.

Les marées

Brigitte Vaillancourt
Boréal
ISBN 13: 9782764625071

Capucine est comme un poisson hors de l’eau. Pour sa mère Solange et le reste de sa famille, sa timidité est une tare inexcusable. À quelques semaines de la fi n de son secondaire, elle ne rêve que d’une chose : prendre le large. Laisser les jacassements de sa mère et de ses tantes pour remonter le fleuve et repartir à zéro. Puis, un jour, les bavardages de Solange cessent d’un coup. En cherchant à comprendre, Capucine finit par déterrer un lourd secret de famille, plus gros que tout ce qu’elle aurait pu imaginer : une sœur. Une sœur née plusieurs années avant elle, de l’autre côté de l’Atlantique. Une sœur dont tout le monde, semble-t-il, lui a caché l’existence. Lui ressemble-t-elle ? A-t-elle les mêmes cheveux roux, les mêmes yeux ? Le même amour pour la mer ? C’est le long des plages de Jersey, en Angleterre, que les deux sœurs se découvriront et s’apprivoiseront, au gré des marées.
Sophie Lit
Sophie Lit

 


 

Enseignante au secondaire et dévoreuse de livres à temps plein, Sophie Gagnon tient le site Sophielit.ca pour propager le plaisir de lire chez les adolescents et monte différents projets dans le but d’amener les ados à lire et partager leurs coups de cœur.

Ce texte est sous licence Creative Commons Attribution 2.5 non transposé. Ce texte, comme toutes nos critiques de livres jeunesse, peut être réimprimé et republié. Pour plus d’information, consultez les conditions d’utilisation ou contactez-nous.