Critiques de livres jeunesse

Critique de livre jeunesse : L'enfant qui n'avait jamais vu une fleur

Publié le 31 mars 2017

Cette enfant qui n’avait jamais vu une fleur, c’est Samia. Elle est née dans un camp de réfugiés, à la frontière entre deux pays en guerre. Tous les soirs, son vieux voisin lui raconte des histoires de sa vie d’avant. Par hasard, il lui parle des fleurs, quelque chose qui  n’a aucune résonnance pour elle. Sa maman les lui décrit comme les « poèmes de la nature ». Comment expliquer tant de délicatesse et de beauté à une enfant qui n’a jamais rien connu d’autre que les tentes grises et la terre sèche?

L’inspiration d’Andrée-Anne Gratton est venue d’une phrase prononcée par Louise Arbour à l’intention de journalistes devant un camp de réfugiés : « Vous rendez-vous compte que cette enfant-là n’a jamais vu une fleur de sa vie? ». Elle nous offre, avec L’enfant qui n’avait jamais vu une fleur, un récit poétique tout en finesse. Bien sûr, il y a la famille voisine qui se querelle constamment, dont les quatre enfants aux regards noirs terrifient la petite fille. Évidemment, il y a les fusils des soldats et les barbelés. Mais il y a ses parents qui l’aiment et se parlent gentiment. Et aussi le vieux Mayi, dont les yeux s’illuminent lorsqu’il lui raconte des histoires. Mayi, qui a perdu son fils sur le chemin du camp et qui conserve sa montre sur son cœur comme une ultime preuve de sa présence. Mayi, qui accepte de sacrifier ce dernier souvenir pour offrir un peu d’espoir et de beauté à Samia, pour allumer dans ses yeux « feux de bengale ». Il réussit à faire entrer une fleur dans le camp, pour elle. Ce qui nous semble si facile exige le plus grand des sacrifices de la part de cet homme. Si le milieu de vie de l’enfant est rude et aride, la grandeur des sentiments humains y fleurit malgré tout et l’espoir subsiste. Même le regard noir des voisins s’adoucit à la vue des bougainvilliers. Une histoire difficile, qui nous force à nous remettre en question, mais magnifiquement racontée, aussi bouleversante que nécessaire.

Oussama Mezher amène beaucoup de douceur dans la dureté de ce camp. Ses illustrations tendres, ses personnages tout en rondeur, à la peau lumineuse, contrastent avec les couleurs ternes des tentes et des barbelés, toujours en toile de fond. Les choix de l’illustratrice semblent porter un message : l’espoir, la lumière du monde, se trouve dans les hommes qui peuplent le camp.

Ce récit est tout désigné pour la nouvelle collection La vie devant toi, des Éditions de la Bagnole. Cette dernière, dont la mission est de publier des titres sur les grands sujets de société, à l’intention des enfants qui grandissent, compte déjà l’excellent Deux garçons et un secret. Nous avons très hâte de lire les titres à venir.

L'enfant qui n'avait jamais vu une fleur

Andrée-Anne Gratton
Illustrations: Oussama Mezher
De la Bagnole
ISBN 13: 9782897142087

Samia est né dans un camp situé près des frontières de deux pays en guerre. Ses parents s'y sont réfugiés il y a très longtemps. Si longtemps que la petite fille n'a jamais vu une fleur... Elle ne sait même pas à quoi cela peut bien ressembler!
Heureusement que son voisin, le vieux Mayi, sait cultiver l'espoir. Avec ses mots, ses rêves et toutes les traces de bonheur qui brillent encore dans ses yeux.
Isabelle Jameson
Isabelle Jameson Isabelle Jameson
  Isabelle est bibliothécaire jeunesse pour le réseau des Bibliothèques de Montréal depuis plus de dix ans et maman de quatre jeunes enfants. Sa passion : l'animation et la médiation du livre jeunesse. Des poupons de six mois, à qui elle adore raconter des tout-cartons, aux ados de quatorze ans, avec qui elle aime discuter; en passant par les nouveaux lecteurs, qui avancent dans les livres à pas de tortue, et par les plus grands, avides de nouvelles séries; rien ne la rend plus heureuse que de mettre le bon livre dans les mains (ou devant les yeux) de chaque lecteur.

Ce texte est sous licence Creative Commons Attribution 2.5 non transposé. Ce texte, comme toutes nos critiques de livres jeunesse, peut être réimprimé et republié. Pour plus d’information, consultez les conditions d’utilisation ou contactez-nous.