Critiques de livres jeunesse

Critique de livre jeunesse : L’enfant mascara

Publié le 6 octobre 2017

L’enfant mascara a été écrit à partir d’un drame qui s’est produit aux États-Unis le 15 février 2018. Retraçant les détails de cette histoire, Simon Boulerice a créé un récit de fiction et propose une histoire toute en nuances.

Larry a toujours été une fille à l’intérieur de lui, mais il ose de plus en plus le montrer à l’extérieur, appliquant du mascara et changeant ses vêtements. Il dérange. Ses parents adoptifs, ses enseignants, ses pairs. Spécialement Brandon McInerney, joueur de football, à qui il déclame son amour dès qu’il en a la chance, en privé… et en public. Brandon a beau le repousser, rire de lui, rien n’y fait. Larry/Leticia persiste, ose de plus en plus. Jusqu’à ce que Brandon arrive armé à l’école et qu’il tire sur celui, celle, qui l’aimait plus que tout…

L’enfant mascara prend la forme d’une lettre de Larry/Leticia à Brandon, écrite après le drame. Cette dernière est entrecoupée de poèmes, de témoignages, et basée sur des faits réels.

Ce n’est pas la première fois que Leméac propose des textes qui font réfléchir, et comme dans Eux, mais dans un tout autre contexte, la ligne entre bien et mal est floue ici. Parce qu’on voit bien que ce que fait Larry/Leticia est du harcèlement. Et que, même si on s’attache à ce personnage et qu’on aime « la » voir éclore, devenir qui « elle » est, on ne peut que comprendre aussi l’impression d’étouffement que devait ressentir Brandon. Même si le geste qu’il commet est impardonnable, cet adolescent n’en reste pas moins humain, complexe; ce qui transparait entre les lignes.

Le sujet tient particulièrement à cœur à Simon Boulerice et cela se sent tout au long du récit. Il est sensible à l’histoire de Larry/Leticia et y est impliqué. Ce texte est d’une grande puissance, notamment parce qu’il présente une réalité qui n’est ni blanche ni noire, et qu’il repose sur un geste bien réel. Et Simon sait manier les émotions, renforcées ici par la construction unique, ainsi que la langue, tant dans les images que dans la douceur ou la dureté des dialogues.

L’enfant mascara

Simon Boulerice
LEMÉAC
ISBN 13: 9782760942264

L’enfant mascara est une histoire d’amour à sens unique, comme on en voit partout, dans toutes les écoles secondaires. À cette différence qu’elle se conclut de manière particulièrement tragique. Inspiré par des faits réels qui se sont déroulés dans la ville d’Oxnard, en Californie, Simon Boulerice transpose dans la fiction l’un des meurtres homophobes, voire transphobes, les plus violents à s’être produits aux États-Unis, tout en rendant hommage à Larry/Leticia, un être rempli de désir, d’éclat et d’arrogance, dont la vie n’aura été que fulgurance.

Un roman unique, traversé par la profonde empathie de son auteur.
Sophie Lit
Sophie Lit Sophie Lit
  Enseignante au secondaire et dévoreuse de livres à temps plein, Sophie Gagnon tient le site Sophielit.ca pour propager le plaisir de lire chez les adolescents et monte différents projets dans le but d’amener les ados à lire et partager leurs coups de cœur.

Ce texte est sous licence Creative Commons Attribution 2.5 non transposé. Ce texte, comme toutes nos critiques de livres jeunesse, peut être réimprimé et republié. Pour plus d’information, consultez les conditions d’utilisation ou contactez-nous.