Critiques de livres jeunesse

Critique de livre jeunesse : Le petit pousset

Publié le 14 février 2017

Maxime, le garçon capable d’entrer à sa guise dans les contes de fées est de retour! Cette fois, il profite d’une nouvelle punition donnée par sa grand-mère au mauvais caractère pour visiter, et modifier en profondeur, Le petit Poucet. Il va rapidement réaliser que c’est plus facile à dire qu’à faire! Heureusement, il pourra compter sur quelques personnages plus dégourdis grâce auxquels il mènera à bien son projet. Ce conte n’aura jamais été aussi drôle! Daniel Laverdure s’amuse ferme dans cette deuxième aventure de Maxime, et le lecteur avec lui. On plonge dans l’action dès les premières pages, mais comme dans Les trois p’tits jambons, les personnages du conte ne sont pas disposés à déroger de leur histoire. Ce qui donne lieu à des scènes savoureuses et des dialogues à l’humour mordant. Laverdure s’adresse au jeune lecteur avec intelligence et n’hésite pas à le secouer un peu au passage. Les personnages sont drôles, l’intrigue originale et pertinente. Ce roman pour débutants est idéal pour un cercle de lecture, mais aussi pour un travail sur la structure du conte et ses caractéristiques. Il nous tarde de voir dans quel conte Maxime choisira de faire des siennes la prochaine fois. Une chose est sûre, nous n’avons pas fini d’entendre parler de lui!

Le petit pousset

Daniel Laverdure
Illustrations: Annie Rodrigue
Soulières
ISBN 13: 9782896073818

"Une relecture décapante du « Petit Poucet », où l’humour ravageur de Daniel Laverdure fait mouche ! Le jeune Maxime profite de ses pouvoirs pour s’intéresser cette fois au conte du « Petit Poucet », qu’il voudrait bien modifier en profondeur. Les dialogues sont mordants, les situations cocasses. Un roman idéal pour les premiers lecteurs !"
Pierre-Alexandre Bonin
Pierre-Alexandre Bonin

Pierre-Alexandre Bonin


Pierre-Alexandre est libraire jeunesse à la Librairie Monet où il s'amuse à la folie. Il aime les romans de zombies et les dystopies, mais aussi les albums plein de magie et les tout-cartons qui font « squee-squee »! Grâce à ses trois jeunes enfants, il a plein d'excuses pour ramener du travail à la maison. Mais pour être honnête, même quand ses enfants seront grands, il va continuer d'être tout excité à l'annonce du nouveau Michael Escoffier ou de la sortie du prochain Victor Cordi. On peut dire qu'il a gardé son cœur d'enfant, même passé 30 ans!

Ce texte est sous licence Creative Commons Attribution 2.5 non transposé. Ce texte, comme toutes nos critiques de livres jeunesse, peut être réimprimé et republié. Pour plus d’information, consultez les conditions d’utilisation ou contactez-nous.