Critiques de livres jeunesse

Critique de livre jeunesse : Le jardin d'Abdul Gasazi

Publié le 23 décembre 2016

Un jeune garçon promène un chien dont il a temporairement la garde. Au cours de sa promenade, il découvre une entrée percée dans un mur couvert de vigne. Devant celle-ci, une mise en garde: “Les chiens sont absolument et formellement interdits dans ce jardin – Abdul Gasazi, magicien à la retraite”. Fritz-le-mal-élevé n’en fait qu’à sa tête et s’élance à travers la porte ouverte, défaisant son collier. Dans l’espoir de retrouver le fuyard, le garçon s’aventure à frapper à la porte de la majestueuse demeure du magicien afin de quérir son aide. Celui-ci le guide vers une famille de canards, affirmant qu’il s’agit de chiens s’étant aventurés chez lui. Seul le temps leur redonnera leur forme canine. Alors qu’il tente d’attraper l’animal dont il avait la garde, ce dernier s’envole avec sa casquette. Dépité, il rentre chez la propriétaire et lui déballe l’histoire, ce qui la fait bien rire puisque Fritz l’attendait à son retour. Elle assure l’enfant qu’il a été victime d’une blague, que le magicien serait incapable de transformer un chien en canard! Pourtant, Fritz joue avec la casquette d’Alan… Le jardin d’Abdul Gasazi est un classique de la littérature anglo-saxonne. Premier livre de l’auteur et illustrateur maintes fois primés Chris Van Allsburg (Boréal-Express, Jumanji), il fut publié pour la première fois en 1979 et figure sur la liste des 100 meilleurs livres jeunesse du Time Magazine. Il a gagné la médaille Caldecott, l’une des plus prestigieuses récompenses américaines en littérature pour la jeunesse. L’histoire de cet album est vraiment très forte, ballotant le jeune garçon, et le lecteur, sur la fine ligne du réel. Par ailleurs, ce sont les images qui créent l’ambiance surréelle du jardin de Gasazi, et qui font de celui-ci un personnage plus grand que nature, poussant l’enfant, et le lecteur, à croire en sa magie. Dessins détaillés à l’extrême, perspectives à couper le souffle, multiplication des points de vue… si l’histoire semble émaner du passé dû à l’emploi unique du noir et du blanc, aux habits des personnages et à leurs manières; chaque illustration semblent être un polaroïd ayant figé une action en mouvement. La grande maîtrise technique de l’illustrateur rend les lieux si réels, comment ne pas croire à la magie d’Abdul Gasazi? C’est à la jeune maison d’édition D’eux que nous devons enfin la traduction française de ce classique américain. Traduit par l’excellente auteure Christiane Duchesne, imprimé sur du papier de qualité dans un format légèrement surdimensionné, et doté d’un ruban pour l’attacher une fois fermé, à la manière d’un précieux secret, ce livre est une des belles surprise de la rentrée.

Le jardin d'Abdul Gasazi

Chris Van Allsburg
D'eux
ISBN 13: 9782924645055

Dans ce livre extraordinaire, Chris Van Allsburg explore avec brio les frontières entre la réalité et le fantastique. Les illustrations magiques et superbes qu’il a créées vont hanter les lecteurs bien après qu’ils aient quitté le jardin d’Abdul Gasazi.
Isabelle Jameson
Isabelle Jameson Isabelle Jameson
  Isabelle est bibliothécaire jeunesse pour le réseau des Bibliothèques de Montréal depuis plus de dix ans et maman de quatre jeunes enfants. Sa passion : l'animation et la médiation du livre jeunesse. Des poupons de six mois, à qui elle adore raconter des tout-cartons, aux ados de quatorze ans, avec qui elle aime discuter; en passant par les nouveaux lecteurs, qui avancent dans les livres à pas de tortue, et par les plus grands, avides de nouvelles séries; rien ne la rend plus heureuse que de mettre le bon livre dans les mains (ou devant les yeux) de chaque lecteur.

Ce texte est sous licence Creative Commons Attribution 2.5 non transposé. Ce texte, comme toutes nos critiques de livres jeunesse, peut être réimprimé et republié. Pour plus d’information, consultez les conditions d’utilisation ou contactez-nous.