Critiques de livres jeunesse

Critique de livre jeunesse : Le chemin de la montagne

Publié le 7 novembre 2017

Tous les dimanches, Madame Blaireau se rend au sommet du Pain de sucre. En chemin, elle prend le temps d’observer ce qui l’entoure, d’amasser de petits trésors, de saluer ses amis ou encore d’aider ceux qui sont dans le besoin. Un jour, elle fait la connaissance de Lulu le chat, qui voudrait bien voir le sommet de la montagne, lui aussi. C’est le début d’une nouvelle amitié, qui mènera Lulu beaucoup plus loin qu’il le croyait au départ.

Pour son nouvel album, Marianne Dubuc renoue avec la douceur et la sensibilité qu’on retrouvait dans Le lion et l’oiseau. Elle prend le temps de placer son histoire au fil du texte, comme on emprunte un sentier au gré de nos envies. Tout autour, il y a ses illustrations craquantes, aux traits délicats.

Plus qu’une simple promenade, Marianne Dubuc nous offre une histoire sur l’entraide, la résilience, l’importance de prendre son temps et sur la transmission du savoir et des connaissances. Bref, c’est un album qui foisonne de sens et qu’on peut relire encore et encore sans jamais en épuiser les possibilités.

Tant Marianne Dubuc que Comme des géants nous ont habitués à des œuvres de qualité, mais cette fois, c’est un véritable chef-d’oeuvre qu’ils nous proposent de mettre entre les mains des enfants. Le chemin de la montagne est un livre qu’on prendra plaisir à lire en famille et qu’on se transmettra, d’une génération à l’autre.

Le chemin de la montagne

Marianne Dubuc
Comme des géants
ISBN 13: 9782924332405

Tous les dimanches ensoleillés, Madame Blaireau emprunte le sentier qui mène au sommet de la montagne. Au cours du trajet, elle salue ses amis, contemple la nature environnante et récolte champignons et autres trouvailles. Un matin, elle rencontre Lulu qui aimerait bien, lui aussi, voir le sommet du monde.
Pierre-Alexandre Bonin
Pierre-Alexandre Bonin

Pierre-Alexandre Bonin


Pierre-Alexandre est libraire jeunesse à la Librairie Monet où il s'amuse à la folie. Il aime les romans de zombies et les dystopies, mais aussi les albums plein de magie et les tout-cartons qui font « squee-squee »! Grâce à ses trois jeunes enfants, il a plein d'excuses pour ramener du travail à la maison. Mais pour être honnête, même quand ses enfants seront grands, il va continuer d'être tout excité à l'annonce du nouveau Michael Escoffier ou de la sortie du prochain Victor Cordi. On peut dire qu'il a gardé son cœur d'enfant, même passé 30 ans!

Ce texte est sous licence Creative Commons Attribution 2.5 non transposé. Ce texte, comme toutes nos critiques de livres jeunesse, peut être réimprimé et republié. Pour plus d’information, consultez les conditions d’utilisation ou contactez-nous.