Critiques de livres jeunesse

Critique de livre jeunesse : Le Canada, c'est moi

Publié le 16 juin 2017

On a déjà parlé beaucoup et en parlera encore abondamment dans les prochains mois du 150e anniversaire du Canada. Ce genre d’événement attire son lot de livres, conçus pour rendre hommage, se remémorer, célébrer ou souffler sur la flamme nationaliste.

Pour l’occasion, Scholastic sort une nouvelle édition d’un album publié il y a une dizaine d’années et signé par l’auteure ontarienne Heather Patterson. Alors que la première édition était illustrée par des photos d’enfants canadiens, cette nouvelle version est illustrée par 13 artistes canadiens renommés en littérature jeunesse. La sortie du livre coïncide non seulement avec le 150e anniversaire du Canada, mais aussi avec le 60e anniversaire de Scholastic Canada.

Ni fiction, ni documentaire, Le Canada c’est moi est plutôt un portrait de l’identité canadienne en petites touches impressionnistes. Le texte minimaliste en vers libres aborde les thèmes souvent ressassés : la blancheur de hiver, les grands espaces, la nature vierge, les riches couleurs de l’automne, etc. 

Cet album se distingue non pas par son texte, plutôt anodin, mais par la diversité et l’originalité des illustrations. Scholastic a réussi l’exploit non négligeable de regrouper sous la même couverture plusieurs des grands noms de l’illustration jeunesse au Canada.

La double page de Barbara Reid est l’une des créations les plus frappantes, par la composition et par le niveau de détail. Connue comme la reine de la pâte à modeler, l’artiste a recréé une descente en traîne sauvage, dans un tableau débordant de mouvement et d’allégresse. L’illustratrice explique avoir eu l’idée de cette illustration après avoir visionné une vidéo montrant de jeunes réfugiés syriens qui dévalaient une pente pour la première fois, dans leur nouveau pays.

Jon Klassen, auteur du célébrissime Je veux mon chapeau offre ici une illustration magnifiquement épurée, sur le thème de l’espace. Dans en vue en plongée, comme si le lecteur survolait le paysage en avion, il a dessiné un enfant étendu sur le sol en train de faire un ange de neige dans un immense champ tout blanc.

Il ne faut pas s’étonner que l’illustration de l’artiste québécoise Geneviève Côté se retrouve en page couverture, car elle a créé un splendide tableau à la fois figuratif et symbolique, celui d’un enfant, bras grands ouverts, prêt à s’envoler, incarnant la liberté.

Le choix des artistes reflète le caractère multiculturel du Canada, car plusieurs des illustrateurs retenus sont des immigrants : Ruth Ohi, Qin Leng, Irene Luxbacher. À la fin de l’album, chaque illustrateur raconte ce qui l’inspire et ce qui le fait vibrer au sujet du Canada. Le texte de l’admirable Marie-Louise Gay constitue une finale inspirante : « Par les temps chaotiques et bouleversants qui courent, nous devons mettre notre espoir dans tous les enfants de ce pays. Pour ce faire, il faut les aimer, les protéger et les éduquer afin qu’ils puissent rêver et imaginer un futur lumineux pour notre pays. »

Le Canada, c'est moi

Heather Patterson    
Illustrations: Geneviève Côté, Jon Klassen, Barbara Reid, Marie-Louise Gay, Ashley Spires,  Irene Luxbacher,  Jeremy Tankard, Ruth Ohi
Scholastic
ISBN 13: 9781443163057

Andrée Poulin
Andrée Poulin Auteure, journaliste et blogueuse, Andrée Poulin a publié une trentaine de livres pour les jeunes. Elle dévore les bouquins qui font réfléchir et rêver, qui font rire et pleurer.

Ce texte est sous licence Creative Commons Attribution 2.5 non transposé. Ce texte, comme toutes nos critiques de livres jeunesse, peut être réimprimé et republié. Pour plus d’information, consultez les conditions d’utilisation ou contactez-nous.