Critiques de livres jeunesse

Critique de livre jeunesse : Le boulevard

Publié le 30 décembre 2016

Avec Le Boulevard, Jean-François Sénéchal entraine son lecteur dans la tête de Chris, un déficient intellectuel de 18 ans, dans son esprit d’enfant qui comprend bien des choses, mais pas tout, et qui colore la réalité d’un voile de naïveté. Le matin de ses dix-huit ans, Chris se réveille dans un appartement tout propre et curieusement vide. Il pense d’abord que sa mère est partie au travail, qu’elle est allée faire des courses, qu’elle a voulu lui faire une surprise. Mais le jeune homme doit se rendre à l’évidence : sa mère est tout simplement partie, sans lui, et ne reviendra peut-être pas. Sans doute qu’elle trouvait la charge trop lourde, pense-t-il. C’est vrai que Chris n’a jamais été aussi intelligent qu’elle l’aurait souhaité et qu’il en a fait, des bêtises. Obligé de se débrouiller seul, Chris pourra heureusement compter sur un entourage attentif et sur le boulevard, rassurant, avec ses magasins, son Marcado, ses habitudes. Au fil des mois, il acceptera son handicap et comprendra qu’il peut être vraiment heureux quand même… Jean-François Sénéchal nous guide dans cet univers du « boulevard », qu’on reconnait comme Taschereau, sur la Rive-Sud de Montréal, avec sa faune particulière et son Marcado, qui devient le refuge de Chris. Au fil des pages, on découvre des personnages marqués par la vie, des êtres qui ont des failles, mais qui s’entraident malgré tout, formant peu à peu une famille autour de celui qui a été abandonné par sa mère, incapable de trouver son propre bonheur. Chris créera le sien, lui, à force d’y croire, d’oser, de s’accepter. C’est une lecture très touchante, classée en jeunesse, mais qui vise un public mature et qui pourra rejoindre les lecteurs adultes. D’ailleurs, si l’histoire est percutante, l’écriture est aussi très forte. Jean-François Sénéchal nous avait habitués à une grande qualité dans Le cri de Léa et Feu, et, bien que rédigé dans une langue plus simple, ce récit est également d’une remarquable poésie en plus d’être écrit à la hauteur du personnage. Ce « tu » crée un lien fort entre le lecteur et le narrateur et forme une barrière contre tout jugement. On a plutôt envie de prendre Chris par la main à notre tour, d’aller se promener dans la boutique de Chloé, de rencontrer Joe et de dire à madame Sylvester tout le bien qu’elle fait autour d’elle. Comme si le récit, au fil des pages, s’ancrait complètement dans cette réalité que l’auteur a choisi de ne jamais nommer. Chapeau!

Le boulevard

Jean-François Sénéchal
Leméac
ISBN 13: 9782760942240

Abandonné par sa mère, Chris se retrouve seul et désemparé. Heureusement, le boulevard n’est pas loin, avec ses voitures, son marché aux puces, sa salle de bowling. Dans cet univers populaire, il rencontre ceux et celles qui deviendront la famille qu’il n’a pas eue. Pour Chris, c’est le début d’une aventure qui le conduira à mieux accepter son handicap intellectuel et à revendiquer son droit au bonheur.

Avec Le boulevard, Jean-François Sénéchal offre un récit bouleversant, à la fois dur et tendre, drôle et tragique, livré dans une langue à la beauté écorchée.
Sophie Lit
Sophie Lit

 


 

Enseignante au secondaire et dévoreuse de livres à temps plein, Sophie Gagnon tient le site Sophielit.ca pour propager le plaisir de lire chez les adolescents et monte différents projets dans le but d’amener les ados à lire et partager leurs coups de cœur.

Ce texte est sous licence Creative Commons Attribution 2.5 non transposé. Ce texte, comme toutes nos critiques de livres jeunesse, peut être réimprimé et republié. Pour plus d’information, consultez les conditions d’utilisation ou contactez-nous.