Critiques de livres jeunesse

Critique de livre jeunesse : L’attaque de la noirceur

Publié le 13 mars 2018

Raoul est en train de lire une bande dessinée dans sa chambre, alors que ses parents sont absents. Quand soudain, un orage éclate et une panne d’électricité plonge la maison dans le noir. Heureusement pour lui, sa grande sœur Lili vient à sa rescousse et ensemble, ils vont repousser l’attaque de la Noirceur.

Cet album est idéal pour aider les tout-petits à dédramatiser la peur du noir. Grâce aux phrases courtes de May Sansregret, les enfants peuvent s’identifier plus facilement à Raoul. Et Lili joue son rôle de grande sœur à merveille, en se montrant rassurante et en proposant des solutions pour ramener un peu de lumière dans toute cette obscurité.

De son côté, Richard Écrapou amène une touche de folie humoristique à l’histoire. Il suffit de voir Hulk attendre sagement dans un cadre de porte, ou encore lire les aventures de Super Y contre Darth Vidange (la bande dessinée de Raoul!) pour apprécier pleinement les illustrations de cet illustrateur aux personnages atypiques.

Voici donc un album drôle et efficace, à lire à la lueur d’une lampe de poche, avant de faire des grimaces ou des ombres chinoises!

L’attaque de la noirceur

May Sansregret
Illustrations: Richard Écrapou
Les 400 Coups
ISBN 13: 9782895407737

Une panne d’électricité, en pleine lecture du soir, alors que papa et maman sont absents.... Ahhhhh ! Est-ce la noirceur qui attaque ? C’est du moins ce que croit Raoul. Par chance pour lui, sa grande soeur est là et prendra les rênes de la soirée. Au fil de cette histoire qui a des airs de bande dessinée, le jeune garçon apprendra à apprivoiser sa peur du noir et, même, à aimer cette obscurité qui permet de tout nouveaux jeux.Avec beaucoup d’humour, May Sansregret a créé des personnages forts et attachants que Richard Écrapou a mis en scène avec génie. Cette histoire s’inscrit dans la nouvelle collection des 400 coups, Mes petits moments. Cette nouvelle collection se veut une réponse aux enseignants qui souhaitaient offrir à leurs élèves des modèles d’histoire qui sont autant d’invitations à travailler ensemble pour que chacun puisse écrire, à son rythme et à sa façon, ses propres petits moments.
Pierre-Alexandre Bonin
Pierre-Alexandre Bonin

Pierre-Alexandre Bonin


Pierre-Alexandre est libraire jeunesse à la Librairie Monet où il s'amuse à la folie. Il aime les romans de zombies et les dystopies, mais aussi les albums plein de magie et les tout-cartons qui font « squee-squee »! Grâce à ses trois jeunes enfants, il a plein d'excuses pour ramener du travail à la maison. Mais pour être honnête, même quand ses enfants seront grands, il va continuer d'être tout excité à l'annonce du nouveau Michael Escoffier ou de la sortie du prochain Victor Cordi. On peut dire qu'il a gardé son cœur d'enfant, même passé 30 ans!

Ce texte est sous licence Creative Commons Attribution 2.5 non transposé. Ce texte, comme toutes nos critiques de livres jeunesse, peut être réimprimé et republié. Pour plus d’information, consultez les conditions d’utilisation ou contactez-nous.