Critiques de livres jeunesse

Critique de livre jeunesse : La légende de Carcajou

Publié le 1 septembre 2017

Au printemps, lorsque Castor sort d’hibernation, il est surpris de constater que le village des humains est silencieux. Lorsque Corbeau lui apprend que c’est à cause de Carcajou que les villageois se cachent sous leur lit, et qu’il a enlevé un enfant, Castor ne peut rester sans rien faire. La grand-mère du petit Yuma accepte l’aide de Castor et Corbeau et tous trois partent à la recherche de l’enfant. Mais Carcajou est rusé en plus d’être cruel, et la bataille n’est pas gagnée d’avance…

Les mythologies autochtones regorgent de récits de toutes sortes, mettant en scène les animaux qui interagissent entre eux, ou avec les humains. Mais mettre en mots un conte de cette tradition orale peut être périlleux. Pourtant, Renée Robitaille relève le défi avec brio et nous propose ici une histoire touchante qui nous permet de mieux comprendre la culture déné. L’auteure a su conserver le rythme de l’oralité, ce qui rend la lecture à voix haute idéale. De son côté, Slavka Kolesar a donné vie à Corbeau, Castor, Carcajou et l’Ourse Bariba dans un style minimaliste qui sied parfaitement au texte. La composition des illustrations est solide et donne une toute nouvelle dimension à l’histoire. C’est un récit qui nous touche droit au cœur et qui montre bien que tous les peuples partagent, à divers degrés, des valeurs communes, dont l’importance de la famille. Un magnifique coup de cœur.

Pierre-Alexandre Bonin
Pierre-Alexandre Bonin

Pierre-Alexandre Bonin


Pierre-Alexandre est libraire jeunesse à la Librairie Monet où il s'amuse à la folie. Il aime les romans de zombies et les dystopies, mais aussi les albums plein de magie et les tout-cartons qui font « squee-squee »! Grâce à ses trois jeunes enfants, il a plein d'excuses pour ramener du travail à la maison. Mais pour être honnête, même quand ses enfants seront grands, il va continuer d'être tout excité à l'annonce du nouveau Michael Escoffier ou de la sortie du prochain Victor Cordi. On peut dire qu'il a gardé son cœur d'enfant, même passé 30 ans!

Ce texte est sous licence Creative Commons Attribution 2.5 non transposé. Ce texte, comme toutes nos critiques de livres jeunesse, peut être réimprimé et republié. Pour plus d’information, consultez les conditions d’utilisation ou contactez-nous.