Critiques de livres jeunesse

Critique de livre jeunesse : La gardienne du Musée

Publié le 28 avril 2018

C’est l’histoire toute simple d’une gardienne de musée un brin acariâtre, mais qui aime son travail. Grise et terne, elle désire retrouver sa vitalité et être regardée comme les oeuvres qu’elle protège. Les enfants la comparent souvent au portrait le plus laid du musée, qu’elle affectionne pourtant. Un garçon, plus attentif, et lui aussi admirateur de l’oeuvre, remarque qu’ils partagent le même regard. Un dégât d’eau révèle le portrait caché sous l’horrible toile, celui d’une adorable petite fille pleine de vie, qui n’est autre que la gardienne étant enfant. Reprenant vie en même temps que la toile, la vieille dame trouve en l’enfant un complice avec qui visiter son musée.

Simon Boulerice, auteur de La gardienne du Musée, est aussi comédien, metteur en scène, et chroniqueur radio et télé. Il a remporté plusieurs prix et distinctions au cours des dix dernières années. Il nous offre ici une belle fable sur l’importance de voir plus loin que le bout de son nez pour découvrir la véritable beauté des choses, sur nos préjugés et ce qu’ils nous font rater, et sur le bonheur, à qui il n’est jamais trop tard pour ouvrir la porte.

La charmante histoire est plus que magnifiquement illustrée par Lucie Crovatto. Dès la page couverture, le ton est donné. Derrière la vieille dame bossue se cache une toute jeune fille en filigrane, mais le garçon sur le banc la voit clairement. Ce jeu de regard discret n’est qu’un exemple de la richesse des détails présents dans l’album. Il faut parcourir attentivement chaque page pour découvrir les secrets cachés dans les dessins : l’homme qui croise les doigts, l’ange qui fait “chut”, la dame distinguée au regard outré, etc. L’artiste s’est également amusée à exposer dans son musée les oeuvres les plus célèbres du patrimoine artistique mondial : La Petite Danseuse de quatorze ans de Degas, Le Cri de Munch, Les Tournesols de Van Gogh, et plusieurs autres. Et au-delà de ce qui est représenté, la qualité même de la forme est exceptionnelle. L’illustration de la vieille dame découvrant le tableau sous la crasse, où le blanc lumineux de la robe de l’enfant au milieu des dégoulinures d’eau souillée fait office de révélation, mériterait elle-même d’être exposée!

C’est aux Éditions de la Bagnole que nous devons cet album. L’éditeur a eu la bonne idée de nous l’offrir dans un format surdimensionné, ce qui permet une meilleure appréciation des magnifiques illustrations. Il faut aussi souligner le soin apporté à la mise en page et au graphisme, qui participent grandement au plaisir de lecture de l’album. Un livre à avoir dans sa bibliothèque, absolument!

La gardienne du Musée

Simon Boulerice
Illustrations: Lucie Crovatto
Éditions de La Bagnole
ISBN 13: 9782897142315

Une mystérieuse gardienne de musée qui voudrait tant être heureuse. Un horrible portrait qui cache un grand secret. Un petit garçon au foulard rouge qui voit beaucoup plus loin que le bout de son nez... On entre dans ce livre comme dans un musée, transporté par la beauté, renversé par la force de l'amitié, touché par la pureté et la magie de l'enfance qui peuvent tout changer. Les magnifiques illustrations de Lucie Crovatto mariées au texte sensible et original de Simon Boulerice font de ce livre une véritable uvre d'art... : une danseuse de Degas, Le penseur de Rodin, un portrait d'Arcimboldo, Le Cri de Munch, La naissance de Venus de Botticelli, Une tête de femme de Modigliani, La jeune fille à la perle de Veermer ou encore Les tournesols de Van Gogh
Isabelle Jameson
Isabelle Jameson Isabelle Jameson
  Isabelle est bibliothécaire jeunesse pour le réseau des Bibliothèques de Montréal depuis plus de dix ans et maman de quatre jeunes enfants. Sa passion : l'animation et la médiation du livre jeunesse. Des poupons de six mois, à qui elle adore raconter des tout-cartons, aux ados de quatorze ans, avec qui elle aime discuter; en passant par les nouveaux lecteurs, qui avancent dans les livres à pas de tortue, et par les plus grands, avides de nouvelles séries; rien ne la rend plus heureuse que de mettre le bon livre dans les mains (ou devant les yeux) de chaque lecteur.

Ce texte est sous licence Creative Commons Attribution 2.5 non transposé. Ce texte, comme toutes nos critiques de livres jeunesse, peut être réimprimé et republié. Pour plus d’information, consultez les conditions d’utilisation ou contactez-nous.