Critiques de livres jeunesse

Critique de livre jeunesse : La belle histoire d'une vieille chose

Publié le 3 février 2017

Une vieille bagnole raconte sa vie, avec beaucoup de nostalgie et un brin de mélancolie. Dans La belle histoire d’une vieille chose, il n’y a pas de dinosaure dangereux, de princesse qui pète ou de superhéros qui sauve la planète. Juste un vieux tacot rouillé, qui philosophe sur le temps qui fuit trop vite et les chagrins engendrés par la vieillesse. Un album pour enfants ça? Oui, oui, un livre différent, un peu exigeant, à apprivoiser lentement, mais oh combien satisfaisant. Chose certaine, dans ce livre hors norme, Louis Émond confirme, une fois de plus, qu’il ne sous-estime pas ses jeunes lecteurs. Il l’avait d’ailleurs démontré dans son tout premier et superbe album Le monde de Théo (couronné de deux prix littéraires) où il racontait la solitude d’un homme qui avait survécu à une catastrophe planétaire. Le thème de la solitude revient de nouveau dans La belle histoire d’une vieille chose, auquel se rajoute ici la détresse devant le vieillissement. La vieille bagnole raconte ici ses années heureuses avec un jeune couple, leurs enfants, les voyages à la campagne et à la montagne. À ces moments de bonheur succèdent les problèmes inhérents à l’âge : rouille, trous, phare brûlé, freins et carburateur à remplacer, etc. Il n’y a pas vraiment d’intrigue ici, juste une voiture qui raconte ses souvenirs, par petites touches impressionnistes. S’y attache-t-on à cette voiture qui parle? Oui. Tout à fait. Et on frémit quand la vieille bagnole, abandonnée dans l’entrée du garage, dit qu’elle se sent désormais « inutile ». Si l’anthropomorphisme est réussi, c’est grâce au grand talent de Louis Émond, qui donne une voix et une âme à cette carcasse de tôle. La narration est d’autant plus efficace que la vieille voiture s’adresse directement au lecteur, en le tutoyant. « Me vois-tu ? Là, au milieu du champ ? Rongée par la rouille, sans roues, avec un seul phare, me vois-tu ? En fait, tu crois me voir. Mais tu ne me vois pas. Pas vraiment. Car ce tas de tôle tordue, trouée, tachée, n’est pas moi. Pas vraiment. Moi, je me sens encore brillante, belle et neuve… » Très peu d’albums abordent le sujet de la vieillesse et de ses déchirements. Subtilement, sans prêchi-prêcha, l’auteur rappelle qu’une personne âgée, c’est davantage qu’une tête blanche et des rides. Avec une touche délicate, il souligne aussi l’importance de continuer à s’intéresser aux « vieux », qui malgré leur âge, continuent de vibrer et d’avoir envie de contribuer à la société. À l’instar de Louis Émond, l’illustrateur de cet album n’a pas peur de tirer les jeunes lecteurs vers le haut, en leur offrant des illustrations qui n’ont rien de mignon ou d’enfantin. Beau paradoxe, les tableaux créés par Steve Adams donnent une impression à la fois de simplicité et de somptuosité. Grâce au très grand format, on s’immerge totalement dans ce récit aux illustrations dépouillées, où l’artiste joue fabuleusement avec la luminosité. Le bleu vert de la voiture crée de superbes contrastes avec les couleurs chaudes et les grands plans sépia. Steve Adams ne craint pas le noir et il faut saluer son audace pour cette immense page entièrement noire, avec en plein centre une simple phrase, en lettres blanches : « Le temps a passé. »

La belle histoire d'une vieille chose

Louis Émond
Illustrations: Steve Adams
Éditions de la Bagnole
ISBN 13: 9782897141776

Me vois-tu? Là, au milieu du champ? Rongée par la rouille, sans roues, avec un seul phare, me vois-tu? En fait, tu crois me voir. Mais tu ne me vois pas. Pas vraiment. Car ce tas de tôle tordue, trouée, tachée, n'est pas moi. Pas vraiment. Moi, je me sens encore brillante, belle et neuve...
Andrée Poulin
Andrée Poulin Andrée Poulin
  Auteure, journaliste et blogueuse, Andrée Poulin a publié une trentaine de livres pour les jeunes. Elle dévore les bouquins qui font réfléchir et rêver, qui font rire et pleurer.

Ce texte est sous licence Creative Commons Attribution 2.5 non transposé. Ce texte, comme toutes nos critiques de livres jeunesse, peut être réimprimé et republié. Pour plus d’information, consultez les conditions d’utilisation ou contactez-nous.