Critiques de livres jeunesse

Critique de livre jeunesse : Je ne te vois plus

Publié le 14 novembre 2017

Une petite fille semble à la recherche d’un être cher. Dans les moments et les lieux clés de leur quotidien partagé – l’heure des histoires, la cuisine, le jardin, etc. – elle ne voit plus celui qui est parti. Heureusement, dans toutes les choses qu’il chérissait – fauteuil, pâtisserie, bottes de pluie, etc. – elle ne voit maintenant plus que lui.

Je ne te vois plus, de Paul Martin, est un de ces livres-ambiance dans lequel on glisse tout doucement, au sein duquel on avance à pas feutrés. On le feuillette en se sentant le témoin privilégié de quelque chose de tendre et doux, qui accompagnera cette enfant toute sa vie. Il est important de se souvenir des belles choses pour survivre au chagrin, de voir ce qui reste plutôt que ce qui ne sera plus. Privilégiant une langue simple et un style épuré, les mots de l’auteur parleront très justement à tout enfant endeuillé.

Paul Martin a également réalisé les images de Je ne te vois plus. Heureux mélange entre photographies vintages et illustrations simples et délicates, il réussit à créer à la fois quelque chose de très personnel – les traits expressifs du visage de la fillette laissent transparaître son caractère et ses émotions – et d’universel – les scènes représentées sont indéniablement rattachées au monde des grands-parents.

C’est dans la collection Carré Blanc, qui a pour mission de « … sensibiliser les enfants à ce qui constitue l’humanité » que les 400 coups ont choisi d’éditer ce livre. Un bel ajout qui saura poser un baume sur le cœur des enfants, et sur celui de leurs parents.

Je ne te vois plus

Paul Martin
Les 400 coups
ISBN 13: 9782895407140

Une petite fille s’interroge sur l’absence d’un être cher. En revoyant des objets qui lui ont appartenu, elle se rappelle les moments heureux qu’ils ont partagés ensemble, ce qui lui redonne le sourire.

Un album touchant et tout en finesse sur l’importance des souvenirs pour apaiser le chagrin. La plume épurée et délicate de Paul Martin confère à cet album une portée universelle.

Ses images sont un mélange harmonieux entre photographies rétro et illustrations qui revêtent un caractère intemporel.
Isabelle Jameson
Isabelle Jameson Isabelle Jameson
  Isabelle est bibliothécaire jeunesse pour le réseau des Bibliothèques de Montréal depuis plus de dix ans et maman de quatre jeunes enfants. Sa passion : l'animation et la médiation du livre jeunesse. Des poupons de six mois, à qui elle adore raconter des tout-cartons, aux ados de quatorze ans, avec qui elle aime discuter; en passant par les nouveaux lecteurs, qui avancent dans les livres à pas de tortue, et par les plus grands, avides de nouvelles séries; rien ne la rend plus heureuse que de mettre le bon livre dans les mains (ou devant les yeux) de chaque lecteur.

Ce texte est sous licence Creative Commons Attribution 2.5 non transposé. Ce texte, comme toutes nos critiques de livres jeunesse, peut être réimprimé et republié. Pour plus d’information, consultez les conditions d’utilisation ou contactez-nous.