Critiques de livres jeunesse

Critique de livre jeunesse : Dépareillés

Publié le 16 mars 2018

Quand deux grandes dames de la littérature jeunesse s’allient pour créer un album, ça donne un de ces livres qu’on place au rang de la crème de la crème. Un de ces livres qui va vivre longtemps, dans le cœur des enfants et même de leurs parents. Pour cet album sans pareil intitulé Dépareillés, on retrouve Marie-Francine Hébert aux mots et Geneviève Després aux pinceaux.

Au début, ça ressemble à une histoire d’intimidation. Dans la cour d’école, le petit Léo, un peu méchant sur les bords, taquine, embête et traite les autres de « bébé lala ». Il se moque malicieusement de Rose, qui porte toujours des bas dépareillés. Heureusement, Blanche la petite futée a une idée géniale pour que Léo cesse d’embêter son amie Rose. Graduellement, les enfants dans la cour d’école se mettent eux aussi à porter des bas dépareillés!

Ça commence par une histoire d’intimidation, mais ça se termine par une histoire de pardon et d’inclusion. Si la leçon de vie est bien présente, la morale n’est toutefois pas du tout appuyée. Car Marie-Francine Hébert, auteure des plus chevronnées, sait tricoter une histoire simple en apparence, mais riche de sens, le tout raconté dans une langue colorée et proche des enfants.

Côté visuel, Geneviève Després se dépasse et se surpasse. Réalisées au crayon de plomb et au pastel sec, ses illustrations font une grande place au gris, mais c’est pour mieux jouer ensuite avec les contrastes. Quand arrive le jaune et que surviennent les bas dépareillés de toutes les couleurs, l’œil se réjouit de ces teintes guillerettes. La lauréate du Prix Québec/Wallonie-Bruxelles pour Le petit chevalier qui n’aimait pas la pluie joue ici merveilleusement avec les plans, offrant parfois une vue en plongée, des plans éloignés, une série de vignettes, etc. Mais dans chaque scène, elle reproduit de façon fabuleusement convaincante les mimiques d’enfants enjoués, peinés ou frustrés. Dernier point : surtout ne pas rater les pages de garde, à la fois rigolotes et frappantes.

Pour cet album, Geneviève Després est finaliste au prix Elizabeth Mrazik-Cleaver, accordé à un artiste pour l’excellence de son art dans un livre illustré. Un honneur totalement mérité.

Dépareillés

Marie-Francine Hébert
Illustrations: Geneviève Després
Éditions de la Bagnole
ISBN 13: 9782897141707

Rose et Blanche sont les deux meilleures amies du monde. Elles aiment chanter, danser, se déguiser, faire la fête, rire aux éclats. Mais dès que les adultes ont le dos tourné, Léo fait tout pour les embêter. Et il n'est pas près de s'arrêter. Comment faire pour retrouver la paix?

Thèmes abordés dans ce livre: le droit à la différence - la solidarité - l'intimidation
Andrée Poulin
Andrée Poulin Auteure, journaliste et blogueuse, Andrée Poulin a publié une trentaine de livres pour les jeunes. Elle dévore les bouquins qui font réfléchir et rêver, qui font rire et pleurer.

Ce texte est sous licence Creative Commons Attribution 2.5 non transposé. Ce texte, comme toutes nos critiques de livres jeunesse, peut être réimprimé et republié. Pour plus d’information, consultez les conditions d’utilisation ou contactez-nous.