Critiques de livres jeunesse

Critique de livre jeunesse : C'est bien! C'est affreux!

Publié le 6 février 2018

Ce n’est pas parce que c’est vieux que ce n’est plus bon. Au contraire. Les livres les plus forts, ceux qui se démarquent par leur style ou leur originalité, ne perdent pas leur qualité au fil des années. C’est le cas de C’est bien! C’est affreux!, un album paru il y a un peu plus d’un demi-siècle, mais qui n’a pas pris une ride!

Le procédé narratif utilisé ici par l’auteure américaine Joan Lexau rappelle le conte des Mille et une nuits où la belle Shéhérazade raconte une histoire sans fin au sultan pour éviter d’être exécutée. Dans C’est bien! C’est affreux!, le petit Sanji se retrouve nez à nez avec un tigre affamé. Pour éviter de se faire bouffer par le félin, le garçon rusé aura recours au même stratagème que Shéhérazade. Il distrait le tigre et le tient en haleine (en même temps que le lecteur…) en lui racontant sa fuite palpitante et comment il a réussi jusqu’à maintenant à ne pas se faire manger par un féroce rhinocéros.

Le suspense de la poursuite, la débrouillardise du garçon, la naïveté du tigre, tout cela concourt à créer un récit accrocheur. Bel exemple d’humour absurde dans l’attitude du tigre, qui menace de manger l’enfant, mais qui se retrouve complètement captivé par le récit des mésaventures du petit Sanji. Tout au long de l’histoire, le félin ne cesse d’exprimer son empathie – C’est bien! C’est affreux! – ce qui rend la finale encore plus efficace, car dans un revirement des plus comiques, le prédateur devient la proie.

Sur le plan visuel, l’album est saisissant et le style est tellement frais qu’on a de la difficulté à croire que ce livre a d’abord été publié en 1963. L’illustratrice américaine, Aliki, a trouvé une façon ingénieuse de présenter cette histoire dans une histoire. Le tigre et le petit Sanji se font face, à l’extrémité de chaque double page, tandis qu’au centre de la page figurent les scènes d’action où le rhino poursuit le garçon. Avec sa bouche en grimace et son œil luisant, le rhinocéros incarne parfaitement la cruauté, tandis que le tigre, avec ses yeux ronds et bleus et son sourire niais, est l’image même de la crédulité.

D’abord paru chez un éditeur américain, C’est bien! C’est affreux! est publié pour la première fois en français par Le Lièvre de Mars. Cette nouvelle maison d’édition a pour mission de rééditer des albums épuisés, afin de donner une nouvelle vie à des livres de grande qualité littéraire et graphique. En cette époque du prêt-à-jeter et de l’obsolescence programmée, voilà une initiative hautement originale et éminemment louable.

C'est bien! C'est affreux!

Joan M. Lexau
Illustrations: Aliki
Le Lièvre de Mars
ISBN 13: 978123456789

Dans la jungle, un tigre affamé tombe sur un petit garçon. « Cours ! dit le tigre à l'enfant, sinon je vais te manger !» « Je n’ai plus de force, déclare le garçon. J’ai couru toute la journée pour échapper au rhinocéros ». Intrigué, le tigre écoute le garçon lui raconter les hauts et les bas de sa course effrénée avec le rhinocéros. En usant d'un stratagème, le garçon échappera au rhinocéros et au tigre.
Andrée Poulin
Andrée Poulin Andrée Poulin
  Auteure, journaliste et blogueuse, Andrée Poulin a publié une trentaine de livres pour les jeunes. Elle dévore les bouquins qui font réfléchir et rêver, qui font rire et pleurer.

Ce texte est sous licence Creative Commons Attribution 2.5 non transposé. Ce texte, comme toutes nos critiques de livres jeunesse, peut être réimprimé et republié. Pour plus d’information, consultez les conditions d’utilisation ou contactez-nous.