Critiques de livres jeunesse

Critique de livre jeunesse : Bleu

Publié le 25 avril 2017

Qu’inspire la couleur bleue à l’auteur-illustrateur Philippe Béha? L’amour, la mer et le ciel. Les petits bobos de la vie, qui sont vite guéris. Le temps qui passe et les traces qu’il laisse. Tout ça dans un fabuleux recueil de poésie où il fait danser les mots et les images comme lui seul sait le faire.

Les mots de l’auteur dans Bleu sont tendres (Une volute de fumée bleue / danse au-dessus du feu, / instant délicieux / pour deux amoureux), remplis d’espoir (Bleu sur ton cœur / pluie de chagrin. / Bleu dans ton cœur / soleil demain) ou mélancoliques (Bleu de tes veines / qui courent sur tes mains, / ces veines bleues / qui racontent hier, / ces veines bleues / qui oublient demain…), mais toujours accessibles au petit lecteur sensible. La musicalité des vers, courts et simples, coule dans son oreille et l’invite à la rêverie.

Les illustrations, empreintes de magie et de douceur, rappellent l’univers de Chagall. La sirène de Philippe Béha est sans aucun doute une proche parente de la trapéziste du Le cirque bleu de Chagall. À l’instar des œuvres du grand peintre, les mêmes dégradés de couleurs sont souvent partagés par les fonds et les formes dans les illustrations de Bleu. Les personnages émergent des décors grâce au fort tracé noir qui les délimite, créant une impression de flottement, irréelle. En ces temps bleus, les heures sont suspendues et l’imaginaire s’emballe.

C’est aux éditions de l’Isatis que nous devons ce magnifique recueil, à lire confortablement installé sur un nuage… bleu!

Isabelle Jameson
Isabelle Jameson Isabelle Jameson
  Isabelle est bibliothécaire jeunesse pour le réseau des Bibliothèques de Montréal depuis plus de dix ans et maman de quatre jeunes enfants. Sa passion : l'animation et la médiation du livre jeunesse. Des poupons de six mois, à qui elle adore raconter des tout-cartons, aux ados de quatorze ans, avec qui elle aime discuter; en passant par les nouveaux lecteurs, qui avancent dans les livres à pas de tortue, et par les plus grands, avides de nouvelles séries; rien ne la rend plus heureuse que de mettre le bon livre dans les mains (ou devant les yeux) de chaque lecteur.

Ce texte est sous licence Creative Commons Attribution 2.5 non transposé. Ce texte, comme toutes nos critiques de livres jeunesse, peut être réimprimé et republié. Pour plus d’information, consultez les conditions d’utilisation ou contactez-nous.